Oron – La solidarité récompensée

L’année 2020 change de recette et seule la plus haute marche du podium est accessible

Thomas Cramatte | Chaque année, les autorités oronnaises décernent un prix afin de féliciter ses acteurs régionaux. Habituellement destinés aux personnes ou aux équipes issues du monde sportif, culturel ou professionnel, les mérites de 2020 ont été influencés par le coronavirus, car ce sont deux actions de solidarité qui ont été récompensées.

Noalie Stöckli (à gauche) et Céline Dovat étaient conviées par la Municipalité pour recevoir leurs Lions d’Or

Céline Dovat et la Jeunesse de Palézieux ont chacune reçu un Lion d’Or. Si les récompenses sont traditionnellement réparties en trois catégories (or, argent, bronze), l’année 2020 change de recette et seule la plus haute marche du podium est accessible. « Cette année, nous avons décidé de renommer les mérites en « mérites de solidarité » pour tout le travail qui a été accompli », explique le syndic Philippe Modoux en débutant la séance. Lors des premières mesures de confinement édictées par la Confédération, de nombreuses personnes se sont retrouvées esseulées et apeurées. Céline Dovat avait alors créé une page sur les réseaux sociaux pour venir en aide aux citoyens de la région. « J’ai été surprise et même gênée lorsque j’ai appris que j’allais être récompensée, je n’ai vraiment pas l’impression d’avoir fait quelque chose d’extraordinaire », se remémore Céline Dovat. Pour l’habitante de Palézieux, la situation difficile engendrée par le coronavirus a nécessité des efforts de tous : « Tout le monde devrait être récompensé pour avoir surmonté cette période ». Néanmoins, Lion d’Or en main et grand sourire aux lèvres, Céline Dovat a contribué à réconforter un bon nombre de citoyens grâce à la création de sa page sur les réseaux sociaux. « L’objectif était de permettre aux personnes dans l’impossibilité de faire leurs courses de se fournir en produits de première nécessité ». Rencontrant un vif succès, le groupe a même suscité l’intérêt du Centre médico-social (CMS) d’Oron qui a fait appel aux services de livraison établis par les bénévoles de Céline Dovat. « S’il y a une chose à retenir de l’épisode Covid, c’est la gentillesse, la disponibilité et la générosité des gens. D’un côté nous avions les personnes qui avaient besoin d’aide, et de l’autre celles qui avaient du temps et qui sont sorties de leur quotidien. Nous devrions tous recevoir un prix des mérites pour cela », conclut Céline Dovat.

Le syndic Philippe Modoux a récompensé en main propre les deux mérites de solidarité.
Ici, Céline Dovat émue de recevoir ce prix

Jeunesse de Palézieux

Représentée par Noalie Stöckli, l’organisation a, elle aussi, été récompensée pour son soutien envers les personnes considérées comme à risque. « Nous avons distribué des affiches un peu partout dans la région pour informer la population lors de la première vague de coronavirus », se souvient la jeune éducatrice de l’enfance. Disposant de temps libre, Noalie Stöckli avait rapidement organisé un service de commissions à domicile avec le soutien de la jeunesse. « On se retrouvait pour faire les courses avant de les distribuer dans toute la région ». Avec une moyenne de sept livraisons par personne et par semaine (environ 120 par semaine), la Jeunesse de Palézieux a aidé un grand nombre de citoyens dans le besoin. « Plus nous pouvions aider, plus nous étions contents ». Comme pour sa collègue nominée, Noalie Stöckli ne s’attendait pas à recevoir un prix des mérites. Néanmoins, tous les membres de la jeunesse sont très reconnaissant envers la commune pour ce geste. « Nous avons fait cela par solidarité sans rien attendre en retour ». Anciennement conseillère de vente dans un magasin proposant des meubles en kit, Noalie Stöckli œuvre aujourd’hui dans une branche du social : « Cette action de solidarité a probablement joué un rôle dans le choix de ma profession actuelle », avoue avec le sourire la jeune nominée.