Oron – Jean-Luc Schwaar se retire de la présidence du Conseil communal

Nommé directeur général des Affaires institutionnelles et des communes

Gil. Colliard | Lors de la séance du Conseil communal, le lundi 22 juin, Jean-Luc Schwaar, président du législatif oronais, n’a pas souhaité se représenter. Fabrice Chollet, vice-président, a été élu pour reprendre la fonction, pour la période 2020-2021. Le président sortant, Bernois d’origine, né en 1970 est arrivé à Palézieux en 2003. Intéressé par la chose publique et désireux de s’intégrer à la vie de sa nouvelle commune, il a répondu présent, il y a 15 ans, à l’appel désespéré de la présidente du Conseil qui peinait à remplir sa liste de candidats. A la tête du Conseil communal de Palézieux, lors de la fusion d’Oron, il a fonctionné en binôme avec Alain Maibach, son homologue oronais, en assurant alternativement la présidence au cours de la première législature. « La fusion a été bien menée, l’activité post-fusion intéressante, beaucoup de règlements ont dû être élaborés pour de nombreux objets, ceci en bonne collaboration avec la Municipalité. Un travail de terrain enrichissant pour mon parcours professionnel » explique-t-il. Pour cet adhérent au  «Grindor», groupement indépendant d’Oron, le passage à l’élection proportionnelle des membres du Conseil avec l’apparition des listes de groupes politiques en 2016, a fait perdre de sa richesse au débat. « Les objets sont discutés préalablement dans les différents groupes qui donnent des consignes de vote. En comparaison, la première législature était plus vivante » regrette-t-il.Nommé , depuis le 1er mai, directeur général des Affaires institutionnelles et des communes, Jean-Luc Schwaar estime que ce poste à la surveillance des communes n’est pas compatible avec la fonction de président du Conseil communal, qu’il avait repris en 2019 pour une année afin de représenter « Grindor ». Il restera néanmoins membre jusqu’à la fin de cette législature. « J’ai trouvé intéressant, voire passionnant d’assurer cette fonction, entouré par un bureau compétent et fidèle. La secrétaire effectue un excellent travail de manière professionnelle. Le bureau du Conseil fonctionne également comme bureau électoral. Il est important de pouvoir compter sur des personnes qui savent comment procéder. Il y a un aspect pragmatique dans la conduite d’un Conseil communal et dans le dépouillement, il y a les textes légaux et tout l’aspect pratique » souligne-t-il, assurant que son successeur, qui a déjà rempli cette fonction à deux reprises, sera un excellent président.