Nouvelle patronne de Lavaux Patrimoine mondial

Un paysage et des vies

Thomas Cramatte | A la tête de l’Association Lavaux Patrimoine mondial, Jeanne Corthay redouble d’efforts afin de préserver cette terre qui lui est chère. Inscrite à l’Unesco, cette région viticole unique mérite bien son propre organisme afin de valoriser la beauté exceptionnelle de son site. 

Jeanne Corthay

Jeanne Corthay

Directrice de l’Association Lpm (Lavaux patrimoine mondial) depuis le 1er septembre 2018, Jeanne transmet son amour pour cette partie du canton à travers son travail. Amoureuse de cette région qui l’a vue grandir, Jeanne traverse ce paysage quotidiennement pour se rendre au travail. Chevauchant son vélo électrique, chaque trajet est pour elle l’occasion d’observer le panorama viticole. C’est en plein cœur de Grandvaux, plus précisément à la maison Buttin-de-Loës, que sont installés les bureaux du Lpm. «Pour moi, c’est un honneur de travailler dans un cadre pareil. Parfois j’aimerais pouvoir contempler cette magnifique vue plutôt que d’être rivée sur mon ordinateur», rigole la gestionnaire du site. En discutant avec cette jeune maman, on ressent rapidement que le Lavaux fait partie de son ADN. Un peu comme la vigne qui, elle, fait partie de l’ADN de Lavaux.

A la rencontre des habitants

Depuis toujours, Jeanne aime rencontrer, conseiller et faire découvrir sa région. De par son tempérament ouvert et son travail, elle est impliquée dans différentes causes citoyennes. Son intérêt pour l’autre, Jeanne l’a hérité de sa famille. Son empathie l’amène à organiser des ateliers participatifs, d’être active au groupement des habitants tout en créant des synergies entre les divers acteurs de Lavaux. Cette fille au grand cœur désire reconnecter les visiteurs et les viticulteurs. Sensible à la culture, Jeanne était enfant-cep lors de la Fête des vignerons en 1999. Son attrait pour les évènements culturels la pousse à développer un programme évènementiel au sein de l’Association Lavaux patrimoine mondial.

Association Lpm

L’association que préside Jeanne est en charge de la gestion du site de Lavaux. Sa mission est de préserver, valoriser et transmettre ce lieu, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. A but non lucratif, l’Association Lpm profite de plusieurs soutiens financiers. C’est majoritairement les communes et le canton qui soutiennent le travail de Jeanne et ses collègues. Des membres actifs comme les vignerons et les offices du tourisme sont également une grande source de financement. «La force de notre association est d’avoir un comité représentant l’entier des acteurs», explique l’amoureuse de Lavaux. Le rôle de l’association ne s’arrête pas là: avec «les gardiens du patrimoine», Jeanne part à la rencontre des visiteurs de Lavaux. Le but est d’échanger avec les touristes et de sensibiliser tout un chacun autour de ce paysage unique. «L’association doit tout faire pour reconnecter les visiteurs avec l’activité viticole», s’exclame Jeanne. Pour elle, cela ne fait aucun doute, les visiteurs et les citoyens vaudois doivent consommer plus de vin local. Vu la diversité en Lavaux, l’Association Lpm a encore de beaux jours devant elle.

De gauche à droite: Jeanne Corthay, Aline Rochat et Lydia Gürtler