Maracon – Réseau d’eau et limitation de vitesse à l’ordre du jour 

Conseil général du 24 mai

Le Conseil avec Débora Degen, secrétaire, Samuel Blanc, président et la municipalité avec Didier Fattebert, syndic, Patricia Zeller, municipale et Nicolas Fosserat, Serge Serex et Marc Visinand, municipaux

Gil. Colliard  | Mardi 24 mai, la salle villageoise accueillait les membres du Conseil général de Maracon, invités à participer à l’assemblée générale, ouverte à 20h15, par Samuel Blanc. Un président qui déclara le quorum largement au vu de la cinquantaine de membres présents, dont 5 nouvelles assermentations.

Demande de crédits supplémentaires pour financer les travaux sur le réseau de distribution de l’eau

Les comptes communaux 2021, commentés par Didier Fattebert, syndic, présentant un bénéfice de Fr. 15’548.33 alors que le budget annonçait un excédent de charges de quelque Fr. 30’000.- n’ont soulevé aucune question et ont été adoptés à l’unanimité suivant les conclusions de la commission de gestion. On relèvera une augmentation de la population passant de 538 habitants au 1er janvier à 545 habitants au 31 décembre 2021. Trois préavis relatifs à des demandes de crédits supplémentaires concernant le réseau de distribution de l’eau furent présentés par Patricia Zeller. Un montant de Fr. 70’000.- nécessaire pour terminer le financement du remplacement de la conduite d’adduction d’eau potable sous l’autoroute au lieu-dit chemin du Liavau. Un crédit complémentaire de Fr. 44’000.- concernant la creuse, la traversée de route, le passage sous le cours d’eau et le remplacement de la conduite d’adduction en PVC en amont de la nouvelle station de désinfection. Ces deux dossiers ayant subi des retards dus aux conditions météorologiques et à des imprévus, tels que la mise à jour d’une décharge lors de la creuse en bordure de route et à des allongements de périodes d’achat d’eau auprès d’Oron. La dernière demande de financement supplémentaire de Fr. 95’000.- concernait le remplacement du traitement UV, la pose d’un turbidimètre et la création d’une nouvelle chambre pour la deuxième phase de la mise en place de l’automation du réseau. L’acquisition d’un nouvel équipement, l’abandon de l’ancienne chambre ainsi que des aléas dus à des infiltrations d’eau dans la nouvelle chambre en cours de travaux, expliquent ce surcoût. Relevant l’importance de maintenir en état ce réseau, afin d’éviter les problèmes sanitaires, les rapports des commissions des eaux et de gestion proposant d’accepter ces demandes, furent suivi par le Conseil, avec les remerciements de la municipale des eaux. 

Etude des limitations de vitesse en traversée de Maracon et de La Rogivue

Après avoir reconduit, pour la nouvelle année, les membres du bureau du Conseil par applaudissements, l’assemblée fut attentive à la motion déposée par Jean-François Henchoz, pour l’instauration d’une zone 30 km/h dans le village de La Rogivue. Ce dernier, développa sa demande, appuyée par 76 personnes riveraines de cette portion de route de 600m rectiligne, traversant le village où se trouvent 90 habitants et qui n’a pas de trottoir. « Il est urgent de modifier la limitation de vitesse actuellement à 50km/h qui ne fonctionne pas et qui n’est plus adaptée. La circulation a augmenté, 14 fois par jour le car postal traverse cette chaussée qui a une largeur moyenne de 4.30m. ainsi que de nombreux véhicules agricoles. 13 enfants l’empruntent pour aller à l’école ». Rencontrant une large adhésion de la part des membres, la motion amendée avec également l’extension de l’étude d’une zone 30 km/h pour le village de Maracon, fut adressée à la Municipalité.

Rapport des municipaux et accueil d’une famille ukrainienne 

Marc Visinand, municipal, avisa de l’arrivée, le 6 mai dernier, de Micha, 10 ans, Maria, 15 ans et Anya, leur maman venu du Donbass avec presque rien. Ils ont été installés dans l’appartement du collège de Maracon. Le municipal des bâtiments, particulièrement investi dans ce dossier, remercia tous les mécènes et ceux qui se sont montrés solidaires, qui ont et qui vont aider à l’insertion de cette famille. Pascal Schmutz, conseiller, salua cette initiative et informa que tout comme lui, il est aussi possible de parrainer de jeunes Afghans, de passer du temps avec eux, de les entourer et de les aider dans les démarches administratives. 

Serge Serex apporta des nouvelles positives de la forêt. Les prix du bois sont à la hausse. La mise de bois a bien fonctionné et le prochain martelage est fixé au 3 juin. Le municipal de la forêt et des déchets annonça que le bac de rétention de la déchetterie est enfin fini. Nicolas Fosserat, en charge des routes, signala la création d’une place de parc et d’entrepôt des bois aux abords du refuge. « Le PGA* est en cours. Il subit les lenteurs cantonales. Ceux-ci sont systématiquement renvoyés aux communes, ce qui occasionne la grogne de ces dernières » releva le syndic. Il avisa que les citoyens seront prochainement informés des manifestations à venir, remercia ses collègues pour la bonne ambiance de travail et laissa le soin au président de clore la séance.

*PGA: Plan général d’affectation