Lutte suisse – La sciure en ligne de mire à Oron-la-Ville ?

Anne Cardinaux | Après 14 mois d’arrêt, la lutte suisse entrevoit une ouverture. En effet, après avoir reçu le feu vert, l’Association cantonale vaudoise de lutte suisse peut enfin organiser un championnat, pour les jeunes jusqu’à 20 ans. Le président vaudois Martial Sonnay et son comité, épaulé par tous les clubs vaudois, n’ont eu que trois semaines pour préparer cette fête qui se déroulera le 9 mai à Oron, à huis clos, sans public. Suivant un protocole très strict, 160 jeunes pourront enfin retrouver les sensations d’une passe dans la sciure face à un adversaire connu ou non. Seuls les coaches définis, les bénévoles et le comité seront présents à cette fête de lutte. Il est très important pour ces jeunes de se rencontrer et se comparer, pour pouvoir refaire vivre leur sport favori, et surtout essayer de garder leur motivation intacte après 14 mois d’arrêt ! Ces fêtes à venir seront aussi l’occasion d’une sélection pour la future fête fédérale des jeunes qui aura lieu fin août, et qui aurait déjà dû avoir lieu l’année passée. Un assouplissement est prévu également pour les lutteurs actifs, qui ont le droit de s’entraîner à maximum 15, à l’extérieur, et masqués. Mais de là à faire une fête de lutte pour actifs, il faudra encore prendre son mal en patience. Pas trop longtemps nous l’espérons, car la prochaine fête fédérale de lutte suisse, aura lieu à Pratteln en 2022, si tout va bien !