Les Cullayes – Un fringant centenaire de 25 ans !

Un anniversaire exceptionnel

André Caillet, radieux centenaire, entouré de ses 6 enfants et de l’un de ses 11 petits-enfants,
du préfet du district de Lavaux-Oron Daniel Flotron ainsi que de la municipalité de Servion

Michel Dentan | 25 ans en effet car André Caillet, né un certain 29 février de l’an 1920, n’a eu que 25 fois l’occasion de fêter le jour précis de sa naissance. Force est d’ailleurs de constater que peut-être, effectivement, les «anniversaires perdus» n’ont pas tous été pris en compte dans son grand âge par le temps qui passe, tellement le personnage est resté dynamique, heureux de vivre, plein d’entrain et d’humour. Et en cette journée de samedi dernier, cette année bissextile tombait à pic pour permettre à sa famille réunie pour l’occasion de lui offrir une fête pour ce moment exceptionnel, célébré en la salle communale, dans le village de Les Cullayes. C’est en présence de ses 6 enfants et d’une partie de ses 11 petits-enfants et 19 arrière-petits-enfants, ainsi que des autorités, représentées d’une part par Daniel Flotron, préfet du district de Lavaux-Oron et d’autre part par la municipalité de Servion, que l’évènement s’est déroulé. Après la partie officielle et les discours de circonstances, vint le moment des cadeaux, dont l’un, remis par Gary, l’un de ses petit-fils, en tenue militaire, l’a rendu très heureux et lui a procuré un moment d’extrême émotion: un superbe portrait du général Henri Guisan, figure emblématique et très admirée d’André Caillet, qui conserve de lui le souvenir d’un homme extraordinaire, sous lequel il a servi pendant la mobilisation durant 652 jours, et duquel il garde, maintenant encore, un immense respect et une profonde reconnaissance. Jusqu’en 2014, André Caillet a vécu de manière autonome dans son logement d’Epalinges. Puis, il a choisi de louer un appartement protégé à l’EMS Le Signal, aux Cullayes, avant de jeter, plus tard, son dévolu sur l’EMS lui-même comme nouveau lieu de séjour, endroit où il affirme beaucoup se plaire. Heureux de son parcours de vie animé et varié qui lui a permis de découvrir plusieurs professions et régions de notre canton, il a déjà, avec un large sourire, donné rendez-vous à tous dans une année pour son prochain anniversaire ! Et comme il le dit lui-même : « Merci à tous, merci la vie ! »