L’école monopolise les débats

Romain Richard | Après quelques communications de la Municipalité qui annonce entre autres la vente du Moulin du Creux à Ecoteaux pour un montant de Fr. 1’150’000.–, l’achat de la parcelle pour l’implantation du futur collège à Oron-la-Ville, et les vendanges du «rouge» du Clos d’Oron samedi dernier, la séance peut démarrer avec au menu un repas copieux et une addition salée.

Tronçon entre Oron-la-Ville et Palézieux-Village
Commençons par un vieux dossier qui anime depuis bien des années les discussions de bistrot. En effet, ce lundi, les membres du Conseil étaient invités à se prononcer sur un crédit d’investissement pour la création d’un cheminement mixte piétons-cyclistes entre Oron-la-Ville et Palézieux.
«La sécurité n’a pas de prix, mais un coût certain», dixit la commission des finances qui s’annonce favorable à l’octroi d’un crédit de Fr. 1’200’000.– pour la réalisation de ce cheminement. Le canton pourrait s’engager (subvention) à hauteur de Fr. 400’000.– pour la réalisation de l’ouvrage et porterait donc la facture à Fr. 800’000.–. Plusieurs conseillères et conseillers interpellent la Municipalité afin d’obtenir des informations complémentaires, notamment sur l’avenir du petit trottoir le long du temple à Palézieux-Village, qualifié de dangereux. Ce dernier sera remplacé lors d’un prochain projet touchant le centre du village. Le préavis est accepté à l’unanimité moins une abstention.

Trois préavis pour un même sujet
Les préavis N°19/2014, N°20/2014 et N°23/2014 ont pour finalité (directe ou indirecte) l’avancée du dossier du futur collège.
Faut-il encore rappeler que cette construction devra répondre aux enjeux et exigences liés à l’accroissement des effectifs scolaires ainsi qu’au besoin en nouvelles infrastructures (journée continue, réfectoire, accueil para-scolaire, etc).
Le conseiller Pichard nous rappelle qu’aux Fr. 600’000.– de crédits pour la légalisation d’un plan partiel d’affectation et l’organisation d’un concours architectural, suivront plus ou moins Fr. 30’000’000.– d’inves-tissement pour la construction à proprement parler. Il souligne donc l’importance centrale des prochains choix du Conseil.
On sent dans le plénum une certaine réticence à aller de l’avant dans ce dossier. En effet, plusieurs membres du législatif émettent le besoin «d’en savoir plus», notamment sur l’emplacement du futur collège. Et c’est bien là que le nœud se trouve. Y a-t-il un autre endroit, plus adapté, pour accueillir le/les futur(s) bâtiment(s)? La réponse de la Municipalité est sans équivoque, c’est non! Il n’y a, à l’heure actuelle, pas d’autre alternative (terrain disponible et suffisamment grand).
D’autres questions viennent animer les débats telles que les problématiques soulevées par la densité du trafic, l’acheminement des élèves, la présence sur un même et unique site de plusieurs centaines d’enfants.
Le conseiller Bays (ancien syndic de Palézieux) souligne que ces éléments pourront être repris lors du concours d’architecture lors duquel la Municipalité pourra sensibiliser les futurs concepteurs de l’édifice. Il invite le plénum à accepter le préavis afin d’avancer dans ce dossier. Il rappelle enfin que la réalisation d’un tel projet s’étale sur une législature
(5 ans).

Fin du débat et place au vote. Le préavis N°19 «Crédit pour la légalisation d’un plan partiel d’affectation pour l’agrandissement du collège d’Oron-la-Ville et Palézieux» est accepté par 43 oui, 5 non et 3 abstentions. Le préavis N°20 «Crédit pour l’organisation d’un concours architectural pour l’agrandissement du collège d’Oron-la-Ville» est quant à lui accepté par 46 oui, 2 non et 6 abstentions.

En attendant mieux
Pour clore le débat sur l’école, le préavis N°23 «Crédits pour l’agrandissement du pavillon scolaire d’Oron-la-Ville», qui propose l’ajout de 4 classes au pavillon scolaire d’Oron-la-Ville au moyen d’un 2e étage et qui s’élève à Fr. 1’330’000.–, est accepté à l’unanimité.

Autres préavis
Mentionnons encore rapidement que le législatif a accepté ce soir-là:
•    un crédit pour l’étude du raccordement de la localité d’Ecoteaux sur le VOG d’un montant de Fr. 50’000.– (accepté à l’unanimité).
•    des crédits complémentaires au budget de la caisse communale 2014 tels que l’entretien des cours d’eau, budget passant de Fr. 0.– à Fr. 16’000.– (accepté à l’unanimité).
•    un crédit pour la construction de locaux pour la garderie Liloane (44 nouvelles places) pour un montant de Fr. 1’600’000.– (accepté à l’unanimité); un crédit d’étude pour la réfection des routes communales (route de Bulle, route de Lausanne, route de Moudon, route de Bossonnens) d’un montant de Fr. 40’000.– (accepté à l’unanimité).