Le plus gros employeur du district emploie 0 vigneron

Antonio Costa | Lavaux, vignoble en terrasse classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, façonné par l’homme au XIème siècle est incontestablement l’une des plus belles régions viticole au monde. De Lausanne à Montreux, sur les bords du Léman, des vignerons se transmettent leur savoir-faire de la vigne, de générations en générations afin de donner aux vins de Lavaux leur identité caractéristique propre. Mais en Lavaux, il n’y a pas que des vignerons. Votre nouvelle rubrique hebdomadaire va à la rencontre de ses femmes et ses hommes qui ne sont pas vignerons, mais qui apportent à cette région aussi leur savoir-faire.

Lavaux, j’y suis, j’y reste

Créé par les gens de la région pour les gens de la région, l’hôpital de Lavaux a vu le jour en 1942. Après une reconversion au début des années 2000 en centre de traitements et de réadaptation, l’hôpital a aujourd’hui, en plus de son cadre idyllique, une mission de santé qui correspond aux besoins d’une population vieillissante. Rencontre avec son directeur général Marc Baeuchle, un amoureux de sa région et de son travail.

Arrivé en Suisse d’Allemagne il y a bientôt 25 ans pour faire ses études, Marc Baeuchle, domicilié aujourd’hui à Puidoux, ne pensait tomber sous le charme de Lavaux. « J’ai fait le tour du monde et ensuite j’ai vu le lac et les montagnes et je me suis dit, j’y suis j’y reste », nous témoigne t-il. Après des études de droit, Marc Bauechle s’est retrouvé dans la région à la fin de son voyage par un concours de circonstance. Il a repris ses études à l’Université de Lausanne. En 1997, où il fait parti de la première volée des diplômés en Master HEC économie de la santé. Ce type de formation, nouveau à l’époque en Suisse, lui permet de se lancer dans le management dans le domaine de la santé. La gestion de ce domaine et plus particulièrement la maîtrise des coûts de la santé étant un sujet émergeant dans les années 90, les perspectives professionnelles sont intéressantes . Aussi, il contribue à la mise en place de l’un des réseaux de soins du canton et en devient son secrétaire général. Avec la connaissance du terrain et des acteurs du monde de la santé, les choses se sont ensuite enchainées pour lui. En 2004 il rejoint la direction du CHUV avec pour mission la mise en place du Département de formation et de recherche du CHUV, en collaboration avec la faculté de médecine. « C’était une expérience différente. Il y avait des enjeux financier, mais aussi politiques et académiques » A la suite de ce projet avant tout administratif, Marc Baeuchle, désireux d’être plus proche du terrain, postule en 2008 pour le poste au concours de Directeur Général de l’Hôpital de Lavaux. Il commence dans sa nouvelle fonction en 2009. « Tout au long de mes études, j’ai travaillé en EMS comme aide soignant. Le monde des soins cela a été le fil rouge de ma vie professionnel, je m’y sens comme un poisson dans l’eau ». Or, l’hôpital est une entreprise avec des ressources limitées. Parmi ses responsabilités envers ses patients mais aussi ses collaborateurs et la Fondation, il fait face aux pressions économiques et développe avec brio l’efficience et la qualité des soins de l’hôpital de Lavaux. Cela fait maintenant six ans que Marc Baeuchle, un jeune allemand tombé amoureux de Lavaux il y a des années, dirige l’hôpital de la région. Son « job », qu’il adore et qu’il considère comme la plus belle expérience professionnelle de toutes les expériences professionnelles confondues, lui permet de consolider travail et vie privé en Lavaux fait de lui un homme accompli. Et quand on lui demande la suite, il nous répond avec le sourire : Lavaux, j’y suis, j’y reste.

Informations :
www.hopitaldelavaux.ch

Photos et légendes :