Le parfum

Ana Cardinaux-Pires | Imaginez une soirée d’information, une séance, un voyage en train ou en avion où vous vous trouvez à côté, ou simplement proche de quelqu’un qui est carrément tombé dans le flacon de parfum. Ces effluves au corps vous donnent la nausée tellement ils sont puissants. Que faire ?
Dans un avion je vous déconseille de sauter sans parachute – et il faut déjà en être muni –, alors que dans un train, plusieurs wagons vous donneront toujours la possibilité de changer d’air; mais dans une salle, cela semblerait louche si vous vous déplaciez de quelques mètres.
Cette aventure m’est arrivée: j’ai opté pour les bonnes règles de la bienséance et suis restée assise, bien sagement, quoi que j’aie tout de même essayé d’enfermer mon nez dans un mouchoir, ce qui n’est pas passé inaperçu chez ma voisine qui m’a regardée avec un air désapprobateur, se sentant peut-être visée. Il me restait à chercher l’air de l’autre côté, mais, malheureusement… ce n’était pas mieux…