Le Cully Jazz dévoile le programme de son festival OFF

Les scènes du OFF sont très populaires

Dès demain et jusqu’au 29 août, le festival du bord du lac propose une quarantaine de concerts gratuits.
Reparti sur les six scènes que compte le festival OFF, le jazz se présente sous ses formes les plus diverses,
faisant la part belle aux talents helvétiques. Attention, inscription obligatoire.

Swinging Ladies au Caveau Potterat en 2017
© Jean-Marc Guclat

Thomas Cramatte  |   Ça y est, enfin ! Après moult reports et autres incertitudes, les organisateurs du Cully Jazz Festival sont à bout touchant pour cette 39e édition. Mais depuis le 10 août dernier, la programmation du festival OFF est connue. Avec une tendance pour la scène suisse, cette partie libre d’accès est connue pour ses découvertes. Mais, malgré ses couleurs helvétiques, il est impossible de limiter cette programmation à un style précis, tant la variété des artistes proposés fluctue. Entre improvisations et expérimentations, concepts innovants et rencontres ambitieuses, les programmateurs ont déniché une belle brochette de talents.

Créations
Carte blanche, solos et collaborations, les créations sont également à l’honneur de ce programme OFF. En parallèle des concerts, le Festival propose un programme gratuit et pour tout âge, avec des ateliers « Circuits » permettant de découvrir la musique électronique. Le jeune public n’est pas en reste, car un concert balade suivi d’une discussion avec la chanteuse Sandra Nkaké aura lieu le samedi 28 août. Pour rappel, la Balade Musicale est toujours en libre accès jusqu’à cet automne. Cette dernière permet d’allier la beauté du vignoble avoisinant tout en découvrant des morceaux de musiciens suisses romands. Des caissettes sont installées le long des chemins vicinaux et permettent d’écouter les morceaux à l’aide de son smartphone.

Edition estivale, chaleur dans les caveaux
Le OFF accueillera une quarantaine de concerts dans trois caveaux : le caveau Mélanie Weber, le Biniou et Das Schlagzeug. Trois scènes extérieures ont été spécialement imaginées pour cette édition estivale : le Bordul, le Jardin Potterat et le dernier arrivé, le Jardin 135. Il s’agit ici d’une nouvelle collaboration entre les organisateurs et les vignerons.

Le caveau Mélanie Weber se place au carrefour des genres, prône l’ouverture sur le monde et l’univers de la neo soul. Le Biniou, de son côté, donne-rendez-vous aux amateurs de jazz traditionnel avec les sonorités caractéristiques de La Nouvelle-Orléans. Les trois scènes extérieures, ainsi que Das Schlagzeug, accueillent la jeune génération de musiciens suisses qui présenteront de nombreuses collaborations naissantes. Pour cette première édition post Covid, la Guinguette permettra aux festivaliers de se restaurer au bord du lac. On y retrouvera plusieurs stands de nourriture, de boissons, ainsi que le studio de la RTS.