Porc

Georges Pop  |  Les études récentes l’ont révélé: le porc est un animal très intelligent et doté d’une grande sensibilité. On se souvient que l’acteur George Clooney est resté inconsolable après la mort en 2006 de son cher Max, un cochon domestique de 130 kg avec qui il avait partagé sa vie pendant près de 18 ans. Pourtant, au figuré, le mot porc désigne un être moralement ou physiquement sale, repoussant et vil. Le déferlement actuel de témoignages de femmes sexuellement agressées sur le hashtag crument appelé  «balancetonporc» en est une nouvelle et flagrante illustration. Dans de nombreuses civilisations antiques, le porc avait pourtant bonne réputation : longtemps associé au culte d’Osiris chez les Egyptiens, le cochon était révéré chez les Minoens et apprécié des Grecs et des Romains qui le consommaient et le sacrifiaient en l’honneur de certaines divinités. Le mot nous vient tout simplement du latin porcus. Les historiens s’interrogent encore sur l’origine de l’interdit judaïque qui touche le porc. Certains avancent une raison hygiénique car le cochon est omnivore, se nourrit de déchets et est souvent sujet aux parasites dans les pays chauds. Mais la volaille n’est pas en reste! L’archéologue français Salomon Reinach a lui prétendu que le porc était jadis le totem des ancêtres des Hébreux et serait ainsi devenu tabou. D’autres hypothèses circulent et la controverse n’est pas close. Le fait est que l’Islam des origines qui s’est largement inspiré du Judaïsme a repris cet interdit à son compte. En Occident, c’est surtout à partir du Moyen-Âge que le cochon a été affublé d’une méchante réputation: prédicateurs et théologiens l’ont associé à une créature du diable car, comme le démon, il grogne et se vautre dans l’immondice. Si l’étymologie de porc ne fait pas de doute, celle de cochon reste plus confuse: peut-être du grec χοίρος (choiros) qui veut dire porcelet ou peut-être de l’onomatopée coch-coch utilisée jadis par les éleveurs pour commander leurs porcs. Notons encore que le cochon-tirelire nous vient lui d’Angleterre. Au début, les petits Anglais planquaient leur épargne dans de petites cruches en terre cuite façonnées avec du pygg, une variante locale de la terre glaise dont l’orthographe s’est simplifiée en pig; mot qui signifie cochon dans la langue de Shakespeare. Du coup, les petites jarres ont pris la forme de gorets à l’échine fendue pour y introduire des pennies. Amusant, n’est-ce pas?