Humeur de rentrée

Reprise des activités. Sans être stakhanoviste de la première heure, workaholic drogué au labeur ou même accroc à la sociabilité de l’open space, il faut avouer que le retour à la rédaction ce lundi fut un plaisir. Retrouver des marques depuis longtemps posées et repartir dans des projets tangibles accompagnés de leurs sempiternels délais de livraison, représente paradoxalement un bien, voire un mieux être. Non pas que les vacances soient une plaie, nous les préparons et les attendons toute l’année. Le signe que ces dernières se soient bien passées, qu’elles furent reposantes et reconstitutives, se concrétise bien dans cet état d’esprit particulier retrouvé à la reprise. Comme un état de grâce. Cet état de fait n’est sans doute pas partagé par la majorité et c’est bien compréhensible. Le farniente, les errances sans but pendant la journée, les joies de dévaler une pente au soleil puis une douce soirée entre amis, peuvent bien se concevoir comme le bonheur ultime, et peut-être même comme un mode de vie permanent pour certains… Mais pour le commun des mortels que nous sommes, il y a la rentrée. La reprise d’une activité qui représente le plus clair de nos jours et qui définit aussi la personne que nous sommes. Autant de projets et de rêves que nous planifions et tentons de réaliser au mieux. Le bonheur y réside aussi. C’est ainsi qu’en cette rentrée, la rédaction s’associe à tous ceux qui habitent et font vivre cette région, en se réjouissant de vous retrouver au fil des semaines pour rendre compte de vos humeurs et de vos réalisations. Nous vous souhaitons du plaisir dans vos activités, de l’effronterie dans vos projets et du partage dans vos émotions. Que cette année soit la vôtre, nous serons là pour la raconter.