Grandvaux – Vingt ans au domaine de Corcelles-le-Jorat

Fructueuse collaboration avec la commune pour marquer cet anniversaire

JPG  |  Depuis 20 ans, Emmanuel et Christine Hug, sont les vignerons locataires du domaine viticole de la commune de Corcelles-le-Jorat. C’est le 1er novembre 1998 qu’ils ont été engagés à ce titre par la municipalité, ayant à sa tête pour syndic Jean-Paul Reichenbach, et qu’ils travaillent ce domaine de deux hectares sur lequel ils ont développé de nombreuses spécialités, telles que le Merlot, le Plant Robert et le Sauvignon Blanc. 

Comment se fait-il que la commune de Corcelles-le-Jorat est propriétaire de ce domaine? 

C’est en 1769 que Jonathan Polien, seigneur de Corcelles, obtint de leurs Excellences de Berne l’interdiction du commerce de vin sur la commune. Afin de détourner la loi, les «communiers» achetèrent des vignes à Grandvaux et purent ainsi boire le produit de leur culture! Les vignes sont travaillées en production intégrée et limitée qui garantit une culture dans le respect de l’environnement, permettant de produire des raisins d’une qualité irréprochable. Tous les vins sont vinifiés avec des méthodes traditionnelles et mis en bouteille au domaine.

Vingt ans, ça se fête!

Pour marquer cette fructueuse collaboration, la commune de Corcelles-le-Jorat organise une vente des produits du domaine sur ses terres le 1er décembre prochain de 9h30 à 12h30 à la grande salle et offre la raclette, avec le concours de la Jeunesse du village, pour toute la population. Le 8 décembre, ce sera autour de la Cave à Grandvaux, sise ruelle de l’Eglise, d’ouvrir ses portes de 11h à 18h, dégustation de Chasselas d’Epesses et de Grandvaux, de spécialités blanches et dans les rouges le Plan Robert, le Pinot Noir et divers assemblages. Le rosé Œil de Perdrix n’est pas oublié, le tout accompagné de quelques produits consistants de chez nous. Pour marquer cet anniversaire une bouteille habillée d’un Coq Argenté, soit un vin mousseux brut, fera son apparition et nul doute que son chant pétillera mélodieusement en bouche des amateurs, réveillant à satisfaction les papilles les plus exigeantes! Vous souhaitez en savoir davantage sur la cave, alors n’hésitez pas à consulter son site www.cavehug.ch. 

Christine et Emmanuel HUG