Exposition Gérard de Palézieux

Au Musée Jenisch à Vevey, jusqu’au 19 juillet

Palézieux essuyant un tirage argentique, 1977

Pierre Jeanneret | L’exposition du Cabinet cantonal des estampes célèbre le centenaire de la naissance de Gérard de Palézieux (1919-2012). Né à Vevey dans une famille cultivée, il s’inscrit aux Beaux-Arts à Lausanne, puis séjourne à Florence où il découvre à la fois les peintres de la Renaissance et les travaux de Giorgio Morandi, dont son œuvre personnelle est assez proche. De retour en Suisse en 1943, Palézieux s’établit à Veyras, près de Sierre. Il fait également de fréquents séjours en Toscane, ainsi qu’à Grignan, dans la Drôme, où s’est fixé son ami le poète Philippe Jaccottet. Palézieux a d’ailleurs illustré les textes de nombreux poètes et écrivains. Artiste discret, à l’écart des modes, il a créé un ensemble de peintures et de gravures empreint de classicisme et qui respire la sérénité. « Grande nature morte », l’une des rares huiles exposées, est admirable de rigueur dans la composition. Elle représente quatre vases de formes différentes, et des feuilles de vigne. Mais l’essentiel de l’exposition est consacré à la gravure, que Palézieux a pratiquée dès 1942. On admirera de belles eaux-fortes, où l’artiste a joué des dégradés de gris, recourant parfois à une sorte de pointillisme. Dans ses dessins sur papier à la craie lithographique, l’artiste s’est entouré d’objets quotidiens (vases, assiettes, bouteilles, moulin à café), auxquels il a recouru constamment, conférant une sorte de noblesse à la banalité. Toute son œuvre est empreinte d’un grand dépouillement, qui confine à une sorte d’austérité. Avec les encouragements de son ami le peintre valaisan Albert Chavaz (1907-1990), Palézieux s’est adonné, dès le milieu des années 60, à la peinture à l’eau. On admirera ses aquarelles représentant Venise, sa lagune, ses canaux, ses brumes, ses édifices qui baignent dans un léger flou, lequel leur confère une grande poésie. Palézieux fut lui-même un mécène et un grand collectionneur. Il a réuni des œuvres de Tiepolo, Canaletto, Piranesi, Corot, Manet, Degas, Bonnard et d’autres encore, dont l’exposition veveysanne présente un choix. Il a fait don au Musée Jenisch de plus de quatre cents gravures, dessins et peintures de lui ou d’autres artistes. Enfin quelques photos donnent un aperçu de la vie de cet homme attachant et modeste. A travers plus de 200 paysages, portraits et natures mortes, l’exposition permet de (re)découvrir l’œuvre d’un artiste exigeant, resté volontairement dans l’ombre, et menant loin des projecteurs une œuvre très personnelle faisant fi du succès commercial immédiat. Les visiteurs de l’exposition en profiteront pour admirer la petite mais remarquable collection permanente du Musée Jenisch, où on pourra voir des tableaux de Hodler, Corot, Courbet, Giacometti, Hodler, Picasso, Vallotton et bien d’autres !

« Palézieux 1919-2012 », Musée Jenisch, Vevey – Exposition réouverte depuis le 13 mai et prolongée jusqu’au 19 juillet

La Piazzetta, aquarelle, Gérard de Palézieux
Nature morte au citron, monotype, Gérard de Palézieux
Gérard de Palézieux dans son atelier / Photo © Monique Jacot