Enfin

La fête reprend sa place après deux ans d’incertitude. Une fête ouverte et qui se lit sur tous les visages. Un bonheur retrouvé qui coïncide avec l’arrivée des beaux jours. Les nouvelles internationales autant que celles de ces deux années semblent être passées à la trappe. Embrassades et shakehands sont réelles et tout est oublié l’espace d’un instant.

Si ce n’était pour l’impressionnant feu qui a ravagé Oui-Oui en plein milieu du village lors du 22e championnat du monde des tracassets à Epesses, et la trombe d’eau qui a suivi, les esprits envisagent l’avenir immédiat avec bonheur. Le feu et l’eau n’ont empêché personne de garder le sourire et le souvenir qui va avec sera longtemps remémoré dans les caveaux.

Cet optimisme ne cache pas la course du monde. Les deux lectures se doivent d’être reçues et maintenues, mais les temps doivent être préservés, le temps de la fête et le temps de la réflexion. Sans simultanéité mais avec conscience. Les tracassets furent un moment de relâchement bienvenu – et ce n’est qu’un de ces moments à venir, à prendre et à déguster avec la modération qui sied à chacun. 

La guerre… pardon pour nos lecteurs russophiles: l’opération militaire spéciale, continue et se développe. Les conséquences sont potentielles mais pourraient être rapides et toucher jusqu’au bourg d’Epesses. Le problème n’est pas étranger, il nous touchera de manière aussi générale que la pandémie. Celle-là nous guette et nos mages prédisent son retour en automne. N’oublions pas que l’Australie vient d’ouvrir ses frontières aux vaccinés ce lundi… Et puisque ce paragraphe est dédié aux « bonnes nouvelles », terminons-en avec les extrêmes climatiques qui s’abattent un peu partout sous forme d’inondations ou d’incendies. La question est encore sur les tables et, encore une fois, la droite et la gauche ne s’accordent pas… La globalité n’est pas encore dans toutes les têtes.

En guise de conclusion, et à la manière du philosophe, « une tête bien faite vaut mieux qu’une tête bien pleine », sachons prendre le bon quand il se présente et gardons un esprit lucide et diversifié sur la marche du monde. Et surtout là, Santé!