Corcelles-le-Jorat – La fête à « Daniel national »

Jacques Poget | Premier Corçalin élu au Conseil national, et premier Broyard depuis 15 ans, Daniel Ruch a été fêté vendredi 24 juin par ses concitoyens sous la houlette du vice-syndic Benjamin Borgeat, grand ordonnateur, mais aussi par deux conseillers d’Etat, les préfets Dessauges, Flotron et Piccard, le conseiller national UDC Michaël Buffat et une brochette de députés. Une foule d’amis venus de tous les azimuts entouraient le syndic et député PLR, ancien bûcheron, créateur d’une prospère entreprise de foresterie.

Daniel Ruch, sa petite-fille Alisée Ruch et sa nouvelle assistante parlementaire Tatiana Rezso, présidente du PLR-Ouest lausannois
Christelle Luisier et Philippe Leuba
entourent l’enveloppant Daniel Ruch

Pour saluer les talents et qualités du nouveau parlementaire fédéral, Philippe Cornamusaz, député PLR, le ministre sortant Philippe Leuba et Christelle Luisier, nouvelle présidente du gouvernement, ont rivalisé d’images. Pour « Pinpin » Cornamusaz, celle de virées avec Daniel Ruch (« tactile et taquin »), notamment une croquignolette esbrouffe pour se garer frauduleusement à la Fête des vignerons.

Philippe Leuba voit en Daniel Ruch, terrien pragmatique immergé parmi les « Zurichois très Bahnhofstrasse du groupe PLR des Chambres, un ethnologue chez les Papous. Décidé à comprendre comment fonctionne la maniclette ! Bientôt les Papous admireront l’ethnologue ».

Une Christelle Luisier joyeuse a rendu un hommage enthousiaste à l’entrepreneur et formateur d’apprentis – une prestation de patron engagé unanimement saluée. « Non pas docteur en économie d’une haute école, mais économiste de la vraie vie, il saura faire entendre la voix de la région ».

Enfin l’ancien syndic, Jean-Paul Reichenbach, révéla un rêve d’enfants. A 8 ou 10 ans, sur un talus, « Paulo, tu seras syndic et moi je ferai une entreprise forestière ».

Le héros de la soirée a notamment remercié Corinne, son épouse depuis 38 ans, ses enfants Amanda et Sylvain qui prennent les rênes de l’entreprise, et son discours ému et émouvant exprimait avec humour toute l’humanité généreuse et la pénétrante finesse saluées par les orateurs. Son village lui a offert un coq et un chêne « national », qui sera planté prochainement.