Chexbres – Le crawl à nouveau autorisé

Thomas Cramatte | Avec des températures ne dépassant pas la barre des 15 degrés au début du mois de juin, la météo a eu plus d’impact sur les entrées des établissements aquatiques romands que les restrictions fédérales. La piscine publique de Chexbres accueille à nouveau les adeptes de la brasse et du crowl depuis le 8 juin. Initialement prévue pour mi-mai, sa réouverture à nécessité plusieurs adaptations. Tour d’horizon des mesures sanitaires appliquées dans l’enceinte de ce bassin emblématique. 

Tous à l’eau

Le 27 mai dernier, le Conseil fédéral annonçait un allégement pour les centres de loisirs. Propre à chaque type d’activité, ce sont aux faîtières des branches responsables d’édicter les recommandations relatives au Covid-19. Si le marquage au sol, le plexiglas et la distanciation sociale sont des impératifs faisant désormais partie du quotidien, la piscine de Chexbres va plus loin en matière de protection. Avec notamment un système de comptage. « Le comité de l’Association de la piscine s’est réuni plusieurs fois afin d’ajuster son fonctionnement au fur et à mesure des exigences », explique Sandra Stocco, vice-présidente de l’Association. 

Sandra Stocco aux côté de Justine,
une des gardienne de la piscine de Chexbres

Evolution des mesures

Depuis le 8 juin, date officielle de sa réouverture, le comptage du nombre de personnes est obligatoire. L’APRT (Association des piscines romandes et tessinoises) se base sur la fréquentation maximale dans chaque lieu. Pour le bassin de Chexbres et ses 1500 m3 d’eau, 75 personnes peuvent alors nager en permanence tandis que 825 autres ont la possibilité de profiter de la surface de loisirs. Soit un total de 900 personnes pouvant se trouver dans l’enceinte de l’établissement simultanément. Le système de comptage est effectué en permanence par le personnel de la piscine. De plus, un sens de marche doit être observé avant de rejoindre le bassin principal de 49 mètres. « Les deux portails permettant de rejoindre le bassin sont utilisables uniquement dans un sens afin d’éviter tout croisement inutile ». Si les baigneurs doivent rentrer par le portail Sud et sortir à l’autre extrémité, le plaisir de la nage n’en est pas entravé. Car une fois dans l’eau, seule une distance de 1.5 mètre doit être respectée. « Deux gardiens contrôlent le respect de cette mesure et rappellent aux baigneurs d’observer cette distance si besoin ». Cependant, malgré cet allégement des mesures, il est bon de rappeler que le virus est toujours présent. « Nous sensibilisons fréquemment au micro les règles toujours en vigueur. Lors de grosse affluence, c’est 3000 à 4000 personnes qui franchissent chaque jour l’entrée de l’établissement », précise la vice-présidente. Le fonctionnement de la piscine de Chexbres se veut convivial et dans un esprit de plaisance. La buvette et toutes les infrastructures sont accessibles au public. Le coin nourriture est quant à lui soumis aux directives de GastroVaud. « Pour diminuer au maximum les contacts, nous avons installé une palissade sur la terrasse de la buvette. Une entrée depuis l’extérieur permet également d’y accéder sans entrer dans l’enceinte de la piscine », communique Domenico D’Orio, gérant de la buvette.

Double rôle

Hormis la détente, la piscine de Chexbres a un rôle de protection contre les incendies pendant la saison morte. Le bassin, alors à moitié rempli, sert de réserve officielle en cas d’intervention des pompiers. C’est un établissement qui demande de l’entretien. « Pour rouvrir au printemps, c’est environ trois semaines de préparation. Des travaux de carrelage et de nettoyage sont nécessaires pour accueillir les visiteurs en toute sécurité », annonce Sandra Stocco. La vice-présidente, comme tous les autres collaborateurs, travaille bénévolement pour ce lieu de rencontre. Une philosophie permettant de trouver un cadre détendu dans les enceintes de cet établissement, malgré une année 2020 si particulière.

Horaire 9h30 – 19hEntrée adulte Fr. 5.50Enfant gratuit jusqu’à 6 ans. Pour aider cet établissement, il est possible d’acquérir des parts sociales offrant
un rabais supplémentaire.