CGN – Cérémonie d’assermentation de deux nouveaux capitaines

Moment marquant dans la vie d’un navigant et dans l’histoire de l’entreprise

Deux nouveaux capitaines de bateaux, Mathias Gay-Crosier et Stéphane Houdry,
ont été assermentés ce lundi 9 novembre par la préfète du district de Lausanne, Clarisse Schumacher Petoud

Comm. | Deux nouveaux capitaines de bateaux, Mathias Gay-Crosier et Stéphane Houdry, ont été assermentés ce lundi 9 novembre par la préfète du district de Lausanne, Clarisse Schumacher Petoud. Dans le contexte actuel, cette cérémonie solennelle s’est déroulée à huis clos sur le bateau « Vevey » amarré au chantier naval de la Compagnie générale de navigation, en présence notamment du 1er capitaine Olivier Chenaux et du président du groupement des capitaines Laurent Thierry, ainsi que du directeur général Andreas Bergmann, du membre du Conseil d’administration Stéphane Montangero et de son président Benoît Gaillard. Cet événement a pu être suivi avec émotion par les proches et l’ensemble des collègues des nouveaux capitaines via Facebook Live. Une première pour la CGN alors que chacun avait à cœur d’assister à ce moment marquant dans la vie d’un navigant et dans l’histoire de l’entreprise. Avec respectivement 13 et 15 ans d’expérience de navigation, Messieurs Gay-Crosier et Houdry ont accédé aujourd’hui au rang de capitaine de bateaux, après avoir passé avec succès les examens théoriques et pratiques de l’Office fédéral des transports et navigué à satisfaction comme commandant d’un bateau durant plus de 300 jours. Au cours de cette assermentation, les nouveaux capitaines ont promis d’exercer leurs fonctions en toute conscience et de remplir fidèlement tous les devoirs de leur charge. Seuls maîtres à bord, les capitaines sont par exemple autorisés à dresser procès-verbal des infractions se déroulant à bord des bateaux qu’ils commandent. La CGN, compte désormais 27 capitaines assermentés dans ses rangs. Si la Compagnie a dû stopper ses courses touristiques conformément aux dispositions liées au Covid-19, elle continue d’assurer les liaisons pendulaires, essentielles notamment aux déplacements d’une grande partie du personnel médical.