Bourg-en-Lavaux – Soutien communal aux entrepreneurs et aux habitants

Séance du Conseil communal du 15 mars, à la grande salle de Grandvaux

JPG | C’est un ordre du jour chargé comprenant quinze points qui étaient soumis aux 56 membres présents du législatif de Bourg-en-Lavaux, présidé par
Lionel Gfeller, le 15 mars. Outre les points administratifs incontournables tels qu’appel, approbation du dit ordre du jour et adoption du dernier procès-verbal, il a été traité des sujets suivants :

Elections et assermentation

Suite à la démission au 31 décembre 2020 d’Olivier Genoud, vice-président, Derko Kopitopoulos, de Cully, a prêté serment comme nouveau conseiller. Le démissionnaire étant premier vice-président, il a été remplacé par Patrice Humbert.

Construction d’un club-house sur le complexe sportif de la Tioleyre

C’est une somme de CHF 150’000.- qui était demandée par la Municipalité pour la construction d’une buvette en faveur principalement des usagers du FC Vignoble, de la FSG Cully, du Tennis Club Lavaux et du Bouchon de Lavaux, société de pétanque. Le projet comprend une partie buvette fermée d’environ 30m2 avec cuisine agencée, une surface en terrasse de 36 m2, dont 22 m2 seront couverts par un avant toit. La construction est prévue en ossature bois. Après amendement des commissionnaires et discussion portant sur l’opportunité d’une construction minimaliste en raison de la situation financière de la commune et du flou de certains coûts, le Conseil par 43 voix a octroyé un crédit de CHF 144’000.- pour la construction de ce club-house.

Un geste post-Covid-19 pour les sociétés locales

La réponse donnée par la Municipalité faisait suite à la motion initiée par Lucie de Palma transmise en juin 2020. Il s’agissait d’attribuer aux sociétés locales
privées de revenus de leurs prestations à cause des restrictions sanitaires de recevoir une compensation à prélever sur le solde non dépensé du budget prévu pour la manifestation officielle du 1er août. Ce solde s’élevait à Fr. 28’000.-. Selon une clé de répartition basée sur trois critères, 10 sociétés se verraient attribuer un certain nombre de points à raison de CHF 800.- l’unité, après acceptation par le Conseil, ce qui a été fait par 52 voix après quelques amendements. 

Trottoir à la route du Signal à Grandvaux

Le projet vise à sécuriser le trajet piétonnier, en reliant le trottoir existant au carrefour de la route des Monts-de-Lavaux/route du Signal à celui du carrefour du chemin du Genevrey/route du Signal situé 240 m plus bas, créant ainsi une liaison sécurisée de la gare de Grandvaux à la route des Monts de Lavaux. Trois variantes ont été étudiées dont deux retenues, à savoir un trottoir amont ou amont et aval. Actuellement, près de CHF 46’000.- ont été engagés pour l’étude par le biais du budget. Il s’agit pour le Conseil de se prononcer sur la poursuite ou non de ce projet. Ce sujet a donné lieux à de larges discussions portant sur l’opportunité du moment pour présenter un tel projet, surtout en regard de la situation financière communale et le manque de vision globale pour la mobilité douce. La poursuite de l’étude a été repoussée à une large majorité.

Prolongation de la ligne tl 47 et modifications des lignes de bus au sein de Bourg-en-Lavaux

La Municipalité, par son préavis propose de prolonger la ligne 47 des tl jusqu’à Pra Grana en lieu et place du terminus actuel de ladite ligne à Lutry-Landar. Une convention de financement avec la commune de Lutry devrait être ratifiée. L’arrêt de Pra Grana serait alors desservi toutes les trente minutes. En cas d’un prolongement toutes les trente minutes de la ligne 47 jusqu’à Pra Grana dans le cadre du trafic urbain, la ligne 67 est appelée à disparaître. Les conséquences financières sont de CHF 91’000.- que la Municipalité propose de budgéter dès 2022. Car Postal avec sa ligne 381 cherche également à améliorer ses prestations en maintenant une liaison Nord-Sud qui viserait à desservir une dizaine de paires de courses entre Pra Grana et Cully du lundi au vendredi et une offre réduite le week-end. L’exploitation se ferait en minibus, ce qui permettrait de desservir le village de Grandvaux. Ce préavis a été accepté à l’unanimité.

Soutien communal aux entrepreneurs de Bourg-en-Lavaux et aide aux habitants faisant face à une situation financière difficile

Indépendamment des aides Covid dispensées par le canton et la Confédération, diverses communes ont également pris des mesures de soutien, que ce soit pour une relance de la consommation ou offres de contributions financières. A Bourg-en-Lavaux, des initiatives ont été étudiées en 2020 mais n’ont pas abouti. La Municipalité propose de compléter le système des aides de rigueur mis en place par le canton en assouplissant les conditions d’octroi des soutiens financiers en rendant éligibles les entreprises dont le chiffre d’affaires a été réduit d’au moins 20% au lieu des 40% fixés dans l’arrêté du Conseil d’Etat. Les demandes des entreprises seraient calquées sur la procédure cantonale. Pour les habitants en situation financière difficile, la Municipalité propose de maintenir l’exonération de la « taxe poubelle » (CHF 150.-) et de leur octroyer CHF 300.- supplémentaires d’où un avantage de CHF 450.-. Les bénéficiaires n’auraient aucune démarche supplémentaire à faire. Malgré la situation financière délicate dans laquelle se trouve la commune, la Municipalité demande au Conseil de lui octroyer un crédit de CHF 300’000.- pour la mise en œuvre de ces aides financières. Trois sources de financement sont envisagées : 

• Un don de CHF 100’000.-, en décembre 2020, d’un donateur sis sur le territoire communal qui souhaite garder l’anonymat. Ces vœux, quant à l’utilisation de la somme, entre parfaitement dans le but décrit ci-dessus.

• CHF 120’000.- par la non utilisation de la somme portée au budget 2020 en raison de l’annulation de manifestations, notamment le Cully Jazz Festival.

• Une somme complémentaire de CHF 80’000.- portée au budget 2021.

La commission des finances a approuvé ce soutien et il s’en est suivi une discussion portant essentiellement sur la complexité administrative et la discrétion à respecter quant à l’identité des bénéficiaires. Cette aide a été acceptée par 53 voix.

Dépassement pour travaux de l’immeuble rue Davel 9 à Cully

Ce sont essentiellement les travaux dans les combles de l’immeuble et ceux de la ventilation qui sont la cause d’un dépassement de CHF 41’000.-, soit 3,6% du montant du crédit initial de 2017. A noter que la surface locative obtenue par ces travaux a augmenté de 120m2, qui correspondent à un loyer supplémentaire annuel de CHF 42’843.-. C’est à l’unanimité que ce dépassement a été entériné.

Motion Florence Gross sur la mobilité douce

Déposée le même jour, cette motion demande à la Municipalité de présenter une vision globale, sous forme de réseau cohérent, de l’ensemble du territoire, englobant les liaisons avec les gares et le port CGN. Des priorités objectives devront être listées et une estimation des coûts définie. Cette présentation devra tenir compte de l’ensemble des routes, chemins et sentiers accessibles à tous, y compris pour les personnes à mobilité réduite. Soumise à la Municipalité, cette dernière a répondu qu’il fallait compter sur un délai de 18 mois à 2 ans pour présenter un tel inventaire.

Divers

Le Conseil a encore pris connaissance de trois communications ayant trait à une priorisation des investissements, de la modération du trafic dans les villages de Riex et Epesses et de l’avancement des travaux de la place de la Gare de Cully. Les travaux pour la réalisation de l’éco-point de Cully prennent du retard en raison d’un opposant ayant déposé un recours auprès du canton. Une amélioration sera apportée pour plus de sécurité à l’arrêt du bus scolaire de Bahyse-Dessus, sur la route de Puidoux. Les vins blancs communaux, soit 19’765 litres de Villette, d’Epesses et de Calamin, normalement vendus aux enchères publiques, ont tous été écoulés à un prix moyen de CHF 8,08 le litre. Il était 23h lorsque le président a levé la séance.