Avant-dernière course du Championnat d’Europe

M. Waldvogel | L’étape de Jerez représente un défi majeur pour Adrien Pittet (34), pilote du Swisscare Racing Team, car il pose pour la première fois les roues de sa Yamaha YZF R6 sur ce circuit. Les températures y sont estivales avec 51° au sol et l’air à 30°.
Adrien ne dispose que des essais libres pour découvrir le tracé de la piste et se concentrer sur l’amélioration de ses trajectoires en vue d’afficher les meilleurs chronos possibles déjà aux qualifications. Tâche ardue car justement, la difficulté propre à ce circuit est de pouvoir prendre ses marques avec de bons repères et obtenir la maîtrise totale des bons points de freinages, à la précision d’une fraction de seconde.
Adrien aborde cette étape de Jerez très confiant, cependant il termine 28e aux qualifications. Dès lors, sa course s’annonce difficile. Parti loin sur la grille, il va devoir fournir un énorme travail pour remonter les rangs. Au premier tour, c’est le crash, sans gravité, pour Casalotti (7), Raymond (27) et Puffe (19)! Peu après d’autres prennent cette malheureuse relève.
Adrien est alors 19e quand, au début du 2e tour, il part en faute au premier virage où il se paie un passage par le bac à sable après une belle glissade de l’arrière. Il repart dernier et se battra jusqu’au bout pour remonter quatre places puis en gagner encore une au dernier tour, dans le dernier virage, finissant sa course 22e. Adrien dit avoir vécu un week-end difficile en raison du fait qu’il est malaisé d’apprendre un nouveau tracé avec une moto lui jouant de mauvais tours: glissades à l’accélération, difficultés rencontrées en sortie d’épingles avec écarts subis lors de la remise des gaz et quelques autres petits incidents tout aussi gênants.

Une brève analyse de situation met en évidence le fait que sa moto d’entraînement utilisée avec grand succès dernièrement à Dijon a un comportement tout autre sur piste, ne lui occasionnant jamais de tels soucis. Après comparaison des deux machines, il souhaite parvenir à déterminer si le problème vient de la moto ou de la trajectoire. Sur les dernières courses du Championnat d’Europe, Adrien s’est souvent plaint de ne pas avoir pu obtenir les résultats escomptés, il est donc important de pouvoir rapidement identifier l’origine de ces problèmes récurrents et agir en conséquence. Pour Christian Perritaz, manager, Adrien n’a pas pu acquérir l’expérience imposée par ce circuit aux difficultés techniques spécifiques. Conscient qu’à Jerez Adrien n’a pas eu les moyens de démontrer tout son énorme potentiel, ce week-end est forcément un peu décevant car les choses ne se sont pas du tout passées normalement, mais Adrien reste très motivé et nous sommes optimistes pour la dernière course du Championnat d’Europe qui se déroulera le 4 octobre à Magny-Cours.

Résultats:

Cliquer pour accéder à Results.pdf


Adrien Pittet: www.swisscare-racing.com