Aran-Villette – Neuf terriens à la fois !

Restoroute de Lavaux en temps de coronavirus

Didier Grobet | Ambiance assez particulière ces temps dans les hauts de la commune de Bourg-en-Lavaux dans le seul endroit où habitants de la commune et « étrangers du dehors » (on a même vu des Genevois !) se croisent encore malgré les restrictions en cours: le restoroute de Lavaux. On y voit ma foi des terriens, très représentatifs de la population suisse « made in coronavirus », même s’ils sont parfois cachés par des masques assez surréalistes : il y a des mamans accompagnées d’enfants pressés d’avoir fini « les commis » et de s’en aller, des motards que le printemps appelle à faire route malgré le « restez chez vous », des personnes avec gants et masques refusant absolument de vous approcher à moins de huit mètres, une gentille dame remplissant son caddie de boissons énergisantes pour retaper son papa atteint du virus, des adolescents venus à quatre acheter des clopes, des brillants sujets qui ont fait la route de Genève à Montreux et retour pour voir… une voiture. De tout, je vous dis…. Si vous interrogez le très aimable personnel féminin du satellite Migros qui accepte neuf clients à la fois, suivant ainsi à la lettre la règle de « un client par dix mètres carrés », vous saurez qu’ici aussi la vente de PQ, de farine et de sucre est devenue un phénomène incroyable et qui perdure. Le chiffre d’affaires est logiquement en très grosse perte de vitesse, le parking étant quasiment vide au moment de notre visite (pourtant un samedi après-midi). Quant aux clients, ils sont « très amicaux » pour la plupart et certains remercient chaleureusement le personnel d’être là en ces temps difficiles. Autre son de cloche au Burger juste à côté: là le stress est patent et l’employée admet volontiers que les clients trouvent très désagréables de devoir être maintenus à distance (et même dehors) le temps que la commande soit préparée. Quant à la station service, le « no comment » est de rigueur mais la station est loin de voir le défilé habituel de voitures, motos et camionnettes. Tiens, voilà une voiture de « Mobility » qui s’arrête. Le conducteur est-il stressé de partager cette voiture avec d’autres par les temps qui courent ? Non point ! Mobility l’a assuré désinfecter soigneusement les véhicules (le site web le confirme) et comme il n’est pas « à risque », il joue la carte de la confiance. Il est temps de repartir. Juste encore une ou deux questions aux rares clients venant d’ici ou d’ailleurs. Aux jeunes d’abord : «le coronavirus, ça vous dit quoi à vous ? Eh c’est la mort, mec ! » A une quadra : « Avez-vous le sentiment d’être plus ou moins agréable avec le personnel de vente ? Monsieur, je me fais un point d’honneur à être toujours respectueux des caissières et autre personnel des magasins. Il n’y a aucune raison de faire autrement. Ou bien ? » Et ce Monsieur au regard gourmand : « En ces temps de (semi-) confinement, vous faites vous plaisir avec quelques achats sucrés ou chocolatés ? Je me fais toujours plaisir ! » m’est-il répondu dans un grand sourire. Garder le goût des petits plaisirs quotidiens : sans doute une piste importante pour toutes et tous. A Aran-Villette, en Lavaux, dans le canton, en Suisse et même dans le monde entier.