A En Grivaz Puidoux, ce samedi 7 mai

Jean-Pierre Lambelet  |  La commune de Puidoux s’est faite toute belle vendredi 29 avril pour accueillir les quelques messieurs et la grande majorité de gentes dames qui œuvrent au sein des administrations communales dans un rôle pas toujours reconnu à sa juste valeur en tant qu’Office de la population ou du Contrôle des habitants et Bureau des étrangers.
C’est vrai qu’une arrivée ou un départ d’une commune, un changement d’adresse, un changement d’état civil, une résidence secondaire, une naturalisation, etc. etc. passent toujours par cet office et revêtent une grande importance sur les plans administratifs, politiques et fiscaux.
Nadine Cossy, présidente, a ouvert l’assemblée devant 128 personnes attentives à un ordre du jour bien fourni, à qui il a juste manqué la présence annoncée de Philippe Leuba, conseiller d’Etat, qui a dû renoncer à se déplacer dans sa propre commune car retenu par d’autres obligations.
Les éléments statutaires habituels concernant l’approbation du procès-verbal de l’assemblée générale 2015, des comptes et de la vérification des comptes 2015 ont été traités avec maîtrise et rapidité par les intervenants et acceptés par acclamation.
Il en fut de même pour l’élection du comité et des vérificateurs des comptes.
Tout le monde se réjouit déjà de se rencontrer en 2017 à Orges pour la 39e assemblée générale ordinaire.
Parmi les orateurs invités à s’exprimer, René Gilliéron, syndic de Puidoux, a souhaité la bienvenue à tous les délégués et plus particulièrement à toutes les déléguées qui passeront sûrement une excellente journée chez les Amoureux, le bien nommé surnom des habitants de Puidoux…!
Puis, Frédéric Grognuz, magistrat de la Cour des comptes, fit un exposé très fouillé sur un audit concernant justement le service du contrôle des habitants dans 15 communes vaudoises en démontrant que le travail accompli est bien fait, mais que des améliorations sont encore souhaitées et possibles en collaboration avec le Service de la Population (SPOP) qui est chargé de la surveillance des contrôles des habitants.
Et justement, Stève Maucci, chef du SPOP, énumère les activités qui ne vont pas manquer d’occuper intensément les préposés dans les mois qui viennent, avec l’asile et sa réforme des procédures, une votation sur les étrangers cet automne, la réforme de la loi sur la nationalité et la gestion de l’augmentation de la population étrangère en terre vaudoise, ainsi que la protection des données et la refonte du formulaire d’arrivée dans une commune.
Jean-Rémy Chevalley,
municipal du service des eaux de Puidoux, donne envie à ces dames et messieurs de venir vivre dans une commune «riche»…! Non pas riche en monnaie sonnante, mais surtout riche en eau, en or bleu. Car Puidoux dispose de réservoirs non seulement volumineux, mais aussi fort beaux avec le lac Léman et le lac de Bret qui alimentent la population de Puidoux, des communes avoisinantes et de Lausanne. Sans compter les nombreux captages terrestres sur les flancs du Mont-Pèlerin.
Même si l’eau de Puidoux est belle et bonne, c’est quand même un bon coup de Dézaley qui vint ponctuer cette réunion 2016!