Un quart de siècle de pratique et d’expositions

BJL  |  Régulièrement les milieux artistiques se posent la question de la pertinence de l’art figuratif à une époque où la vidéo, la TV et le smartphone sont des émetteurs omniprésents dans notre quotidien. Ce débat n’est pas nouveau. En effet, lorsqu’au 19e siècle la photographie est apparue, beaucoup ont pensé que la peinture figurative allait disparaître. Certains artistes, comme les impressionnistes, se sont alors tournés vers la reconstruction de la réalité, ce qui a ouvert la voie à l’abstraction avec des techniques où les matières se mêlent et s’interpénètrent. A tel point que nous sommes arrivés aujourd’hui à un stade où il devient difficile de différencier ce qui appartient à l’art plastique, l’art décoratif, l’artisanat, le bricolage ou tout simplement à la provocation, sans même parler des «performances» ou de l’art «business».

Il y a deux grandes écoles. Ceux qui disent: «L’art d’aujourd’hui ne doit pas chercher à être beau, il doit interpeller et faire réfléchir les gens sur les problèmes de notre époque.» Et les autres qui pensent que l’art est avant tout une manifestation esthétique et cherchent à exprimer une poésie visuelle. Lorsque les gens me demandent : « Monsieur Berger, quand vous mettrez-vous à la peinture abstraite ? » je réponds par une pirouette en leur disant : « Pourquoi voulez-vous que je fasse de l’abstrait puisque je sais peindre ! » Cette réponse est bien entendu une provocation et c’est là, la seule connivence qui me lie à l’art que l’on qualifie de «contemporain». Car en ce qui me concerne, le débat sur la pertinence créative et sur la fonction de l’art me semble vain. Je pense que l’homme est poussé de l’intérieur à exprimer certaines choses qui le hantent ou le fascinent. J’ai pour ma part toujours rêvé d’une réalité améliorée, d’instants de sérénité qui se figent à partir du présent. C’est ce que je tente d’exprimer depuis des années au travers de mes peintures et dessins. Cette démarche est générée chez moi par l’observation des lieux qui m’entourent et se traduit dans ma volonté de magnifier ces endroits. Je remercie ceux qui me suivent et m’encouragent depuis 25 ans que je chemine sur cette voie, et j’espère partager cet univers le plus longtemps possible avec eux.

Exposition de peintures de Jean-Luc Berger à la Villa Mégroz à Lutry du 19 novembre au 11 décembre 2016

Ouvert tous les jours de 14h à 18h30 – Vernissage 19 novembre dès 16h. – Villa Mégroz, Grand-Pont 20, Lutry