Sports aériens

Antonio Costa | La nouvelle édition des Family Games aura lieu à Vidy le 7 juin prochain. Cette année le Panathlon Lausanne offre un parcours avec 20 sports à la clef. Votre hebdomadaire vous conte ces sports jusqu’au jour J.
Le Panathlon Lausanne fait partie du Panathlon international. Reconnue par le Comité International Olympique, cette institution créée en 1951 à Venise est présente dans 33 pays. Les membres du Panathlon ont pour point commun le respect pour le sport. Ils se recrutent parmi les personnalités qui sont ou ont été en relation avec le sport, que ce soit à travers leur parcours professionnel, leur carrière sportive ou leur engagement associatif. Ils incarnent l’esprit du sport. Ses sportifs d’élite et ses dirigeants sont engagés bénévolement pour les jeunes et la promotion des valeurs essentielles du sport comme notamment le fair-play, la lutte contre le dopage et la violence dans le monde du sport. Une collaboration qui permet aussi de s’assurer que chacun puisse bénéficier d’une éducation sportive saine et juste.

Grâce aux Family Games, le Panathlon permet chaque année à des jeunes et des familles de se familiariser avec des sports, d’apprendre et de comprendre les implications du sport au sein de la famille et pour tous ses membres.

Les beaux jours sont enfin arrivés, il est donc tant de s’activer en plein air. Votre hebdomadaire vous a fait une sélection de trois sports atypiques accessibles à tous, seul ou en famille et pour toutes les bourses, sur terre, en mer ou dans les airs.

Ça plane pour moi
Le vol à voile, ou dit plus communément le vol en planeur, est une activité de loisir et de compétition au cours de laquelle ses adeptes, appelés vélivoles, utilisent un aérodyne appelé planeur.
Alors que certains vélivoles apprécient la liberté, le plaisir esthétique et la joie de maîtriser leurs machines, d’autres se concentrent sur leur performance en compétitions au cours desquelles le but est de compléter aussi vite que possible un parcours déterminé par des points de virage. Ces concours confrontent les capacités des pilotes et copilotes, dans le cas de machines biplaces, à reconnaître et utiliser les conditions aérologiques ainsi que leurs qualités de pilotage et de navigation.
L’histoire du vol à voile se confond avec celle de l’aviation car les premiers êtres humains à voler sur un aéronef plus lourd que l’air le firent sur des planeurs.
La pratique du vol sans moteur remonte, de fait, à l’entre-deux-guerres et résulte des contraintes imposées à l’Allemagne de ne pas réarmer et de ne l’autoriser à construire que des machines sans moteur et de subir de sévères restrictions dans la fabrication d’avions monoplace. Pendant les années 1920 et 1930, les Allemands développèrent ainsi des planeurs très performants qui leur permirent de découvrir les méthodes d’exploitation des caractéristiques aérologiques des masses d’air ascendantes, les autorisant à voler plus loin et plus longtemps. Depuis, ce sport s’est répandu dans de nombreux pays, mais l’Allemagne est restée le leader mondial de la conception et la fabrication des meilleurs planeurs.
Si vous avez envie de découvrir les sensations que l’on éprouve aux commandes d’un planeur et si vous voulez commencer votre formation, un vol d’initiation est une expérience inoubliable et une étape indispensable. Avant le décollage, votre instructeur vous expliquera les bases du pilotage et la fonction des divers instruments et commandes de vol. Après avoir largué la corde qui vous reliait à l’avion remorqueur, votre pilote vous passera les commandes. Vous pourrez vous fondre dans l’esprit du vol à voile ainsi que dans la peau d’un vélivole.

Du funambulisme au slackline, c’est une histoire de concentration

Le slackline ou slack est une pratique sportive récente s’apparentant au funambulisme. Elle s’en distingue cependant clairement par l’utilisation d’une sangle élastique en polyester, ainsi que par l’absence d’accessoire de type balancier. La sangle utilisée, appelée slackline, est tendue entre deux ancrages, tels qu’arbres, poteaux, points d’ancrage d’escalade, à l’aide d’un système de tension facilitant sa mise en place. Cette facilitation permet la pratique en milieu naturel ou urbain, voire en intérieur. Cette polyvalence a joué un rôle significatif dans l’essor du slackline, encourageant le slackeur à adapter la discipline selon son imagination. La nature élastique et dynamique de la slackline invite à y progresser en équilibre, mais aussi à y réaliser d’innombrables figures utilisant le rebond, ce qui la rapproche d’un trampoline long et étroit. Ce sport est lié aux pratiques de l’escalade, du surf, du snowboard, du longboard ou des agrès de gymnastique, et peut aussi être utilisé comme moyen de concentration offrant des qualités de coordination et des capacités cognitives.
La motricité sensorielle, à savoir la combinaison entre performances sensorielles et motrices, est particulièrement sollicitée avec le slackline. L’équilibre vient en première ligne, mais de nombreux autres effets positifs ne tardent pas à émerger d’une pratique régulière. Un entraînement sur la slackline améliore l’explosivité et la détente grâce à une meilleure commande sensorimotrice. En d’autres termes, un plus grand nombre de fibres musculaires sont recrutées dans un temps plus court. L’entraînement sensorimoteur contribue à stabiliser les articulations. Diverses études ont montré qu’un entraînement de l’équilibre réduit significativement le risque de blessures. En comparaison avec d’autres engins d’équilibre tels que chapeaux mexicains ou planches à bascule, le slackline est beaucoup plus divertissant. De plus, en modifiant la longueur et la tension de la sangle, le répertoire d’exercices s’élargit à volonté. Les mouvements qui sollicitent la capacité de coordination influencent de manière positive les capacités cognitives. Une étude de l’EPF de Zurich s’est intéressée aux effets sur la cognition d’un entraînement de quatre semaines sur la slackline. Elle a montré une amélioration durable du traitement des informations au niveau cognitif. Des indicateurs en faveur d’une meilleure concentration ont également été relevés.
La slackline se profile comme l’engin d’entraînement idéal des capacités cognitives à l’école, au travail ou à la maison. Dès qu’une certaine maîtrise en position debout sur la sangle est assurée, la personne peut et doit se frotter à des tâches annexes: répondre à des questions, calculer, résoudre des énigmes, le tout en veillant à son équilibre. De bonnes expériences ont été relevées dans le cadre d’un travail d’apprentissage lorsque, après 50 minutes de cours, les élèves pouvaient s’exercer sur la slackline durant dix minutes. Il apparaît que les gros efforts de concentration requis pour maintenir l’équilibre sur la sangle agissent en même temps comme distraction sur le cerveau soumis à des pensées abstraites. On peut comparer ce phénomène à l’effet produit lorsque l’on combine des exercices de force avec des efforts modérés en endurance. Le cerveau n’aime pas la monotonie. Les multiples défis offerts par le slackline l’en éloignent.

Se prendre un vent…
Vous avez certainement déjà rêvé devant un beau voilier ou eu envie d’être à la place des grands navigateurs qui participent à une course mythique. A l’école de voile du Cercle de la Voile de Vidy à Lausanne, vous pouvez commencer à réaliser votre rêve. Tout comme ces grands marins, vous pouvez venir faire vos débuts de navigateur ou vous perfectionner. Vous voguerez en toute sécurité, seul(e) ou en équipage sur un dériveur ou un voilier lesté, encadrés par des moniteurs. Les plus jeunes n’auront pas le temps de s’ennuyer. Ils apprendront tout en jouant avec les éléments: eau, vagues, vent et soleil. Les cours, conçus spécialement pour eux, sont très variés et ludiques. Quant à ceux qui veulent se perfectionner et désirent une instruction plus pointue, toute une palette de cours à thème est prévue.
Au Cercle de la Voile de Vidy à Lausanne, vous trouverez tous les avantages d’un club affilié à la Fédération internationale de voile ainsi qu’à Swiss Sailing (Fédération suisse de voile). Le club, fondé il y a maintenant plus de 50 ans par quelques passionnés du yachting sur le Léman, regroupe aujourd’hui près de 400 membres et organise chaque année des manifestations nationales et internationales.
Au sein du club, vous serez accueillis dans une ambiance très sympathique. Tous les membres sont unis par la même passion et la partageront avec vous. Ils vous feront découvrir tout l’univers de la voile et ses anecdotes les plus méconnues. Un sport que vous pouvez apprendre et pratiquer en famille avec vos enfants. Et pourquoi pas un jour, réaliser votre rêve et faire le tour du monde sur un voilier…

Informations:
Voile à voile
www.planeur.ch
Slackline
www.balance-slacklines.ch
La voile
www.cvvidy.ch