Budget en demi-teintes et projets à foison

Blaise Vuille, président du Conseil souhaite la bienvenue à l’assemblée. Une minute de silence est observée suite au décès de l’ancien syndic, Pierre Porchet.

Budget 2015
Des commentaires et explications sont donnés en relation avec quelques augmentations du budget. La commission recommande d’accepter le budget. La discussion est ouverte. Un éclaircissement est demandé en relation avec le poste «enseignement Moudon». Le municipal en charge indique que dès la rentrée prochaine il n’y aura plus de classes VSB à Moudon. Le préavis est accepté par 19 oui et une abstention.
L’augmentation du plafond d’endettement pour la fin de la législature 2011-2016 n’a pas soulevé de discussion et le préavis est accepté à l’unanimité.

Communications de la Municipalité
Le municipal en charge des écoles informe le Conseil d’un petit changement pour l’année prochaine en relation avec la ligne 75. Un véhicule articulé va être mis en lieu et place du véhicule actuel. Deux arrêts seront mis à chaque croisée entre la route du Village et la route de Servion. Les arrêts du collège et celui à la hauteur de la route d’Oron seront supprimés.
Le municipal en charge des forêts et des déchets relève que le bois qui a été abattu près du refuge n’est pas d’excellente qualité en raison de la déclivité de la pente mais la coupe a été faite malgré tout afin de pouvoir profiter des subventions. Deux moloks vont être installés près du local de voirie (ancien Moulin) puis deux autres seront installés par après et ces quatre moloks seront par la suite les seuls points de ramassage d’ordures dans le village. Les travaux se déroulent au mieux au Moulin.
Le municipal en charge de la police et des affaires sociales fait le bilan de sa première année. Il relève que son dicastère utilise 18% du budget rien que pour le social et le solde du dicastère (police notamment) 5% ce qui fait un total à 22%, soit près du quart du budget. Il fait ensuite le point au sujet de la demande de passage pour piétons à la route d’Oron mais rappelle que la politique actuelle n’est pas très chaude pour accepter ce genre d’aménagement qui serait trop accidentogène. Cependant, l’Etat est venu avec une proposition intéressante, à savoir l’installation d’un îlot central qui implique un élargissement de la route, ce qui permettrait d’avoir un endroit sécurisé d’environ 1,5 mètre de large. Cela empêcherait les dépassements et ralentirait la circulation. La Municipalité va faire une étude afin d’élaborer une proposition budgétisée pour la présenter au Conseil.
La syndique prend ensuite la parole et remercie toutes les personnes qui ont soutenu le projet de fusion. Elle précise la suite à savoir qu’une délégation des trois municipalités va créer un «COPIL» afin de préparer la future Municipalité.

Marianne Schneider