Une récolte abondante de miel et un avenir prometteur

Apiculture vaudoise

Gérard Bourquenoud | Ce qui est réjouissant pour les consommateurs suisses, c’est que notre pays compte à l’heure 17’500 apiculteurs-trices et plus de 165’000 colonies d’abeilles produisant du miel labellisé, donc un aliment de qualité pour tous ceux et celles qui l’apprécient au petit déjeuner et en particulier pour leur santé. Sur le plan cantonal, prenons comme exemple la Fédération vaudoise des sociétés d’apiculture (FVA) que préside Quentin Voellinger et qui a tenu récemment son assemblée des délégués. Celle-ci compte 18 sociétés, 1319 apiculteurs-trices et 15’829 ruches qui, l’an passé, ont produit 64 tonnes de miel labellisé contre seulement 28 tonnes l’année précédente. En 2020, la FVA a enregistré 152 participants à la formation de base en apiculture et près de 50 au cours sur la reconversion à l’apiculture biologique. En raison du confinement, la formation a été réalisée en partie en visioconférence. Et comme elle a eu de très bonnes interactions, ce cours va se poursuivre en 2021. Quant au Service sanitaire apicole, il a constaté une perte de 20 % due en partie au varroa, cet acarien parasite des abeilles adultes, larves et nymphes. En plus de ce ravageur des colonies, il y a le frelon asiatique qui inquiète également les apiculteurs. Etant donné que la FVA a été interpellée à plusieurs reprises par des agriculteurs pour des apiculteurs qui ne respectent pas les règles de diligence, une charte a été constituée en bonne et due forme. Les délégués ont d’autre part pris congé de Pierre-Alexandre Yersin, conseiller apicole depuis 23 ans, ainsi que des moniteurs-éleveurs François Andrey et Jacques Linder, alors que la responsabilité de la station de fécondation de l’Hongrin a été confiée à Stéphane Gunther. Cette assemblée s’est avérée très positive sur de nombreux points. Elle a même démontré que l’apiculture suscite un intérêt croissant auprès des jeunes, ce qui nous fait dire que l’avenir de l’apiculture dans le canton de Vaud est non seulement prometteur, mais assuré. Et pour tous ceux et celles qui souhaitent découvrir ce monde merveilleux des insectes proches de l’homme, une journée suisse des abeilles – renvoyée l’an passé en raison du coronavirus – est prévue le 19 juin prochain à Lyss. Qu’on se le dise…