Un syndic de perdu, un préfet de gagné !

Jeudi soir dernier, à l’invitation de sa municipalité et du maître de cérémonie de la soirée, le municipal Jean-Pierre Bovet, les Forelloises et Forellois se sont rendus à la grande salle communale pour fêter la nomination de leur syndic démissionnaire Daniel Flotron comme nouveau préfet du district de Lavaux-Oron, en présence de «son» Union instrumentale pour la partie musicale.

Mathieu Janin  |  «Tant mieux pour toi, tant pis pour nous»: Dominique Légeret, président du Conseil communal, a résumé avec ces quelques mots les pensées des habitants du lieu. Bon nombre de Forellois regretteront de ne plus voir leur syndic, de tôt le matin à tard le soir, arpenter les rues communales pour régler une affaire en cours et entamer une discussion avec un quidam. Le municipal et député vaudois Jean-Marc Genton a souligné la dimension historique de cet événement. C’est la première fois, en effet, que la commune de Forel (Lavaux) accouche d’un préfet. Et pas n’importe lequel. Son syndic a été largement plébiscité lors des dernières élections municipales puisqu’il est arrivé ex-aequo en tête des élections avec un score «soviétique» de 89% de suffrages favorables. Nul doute pour Jean-Marc Genton que les qualités de Daniel Flotron, proche du terrain et de la population, véritable «réseauteur», promoteur et tisseur de liens régionaux, seront un avantage certain pour sa nouvelle fonction. Et de relever la satisfaction de l’ensemble de la députation régionale, tous partis confondus, de le voir accéder à ce poste.
Mais, avant de clore cette soirée avec l’hymne vaudois et une collation bien arrosée, laissons les mots de la fin de cette salve de discours à l’homme du jour. Non sans un certain humour, Daniel Flotron de préciser: «Au plaisir de ne pas vous rencontrer à la préfecture de Cully mais partout ailleurs.» Il a en outre remercié ses collègues municipaux pour leur confiance et le bon esprit collaboratif qui règne au sein des autorités politiques forelloises, ainsi que l’ancien syndic Gaston Reymond de lui avoir mis le pied à l’étrier lors de ses débuts à la Municipalité. Daniel Flotron débutera sa carrière de préfet à Cully le 1er mai prochain.

Le rôle du préfet du district de Lavaux-Oron
Le district de Lavaux-Oron, dont Cully est le chef-lieu, est l’un des dix districts du canton de Vaud. Il comprend 18 communes depuis le 1er janvier 2012: Belmont-sur-Lausanne, Bourg-en-Lavaux, Chexbres, Essertes, Ferlens, Forel (Lavaux), Lutry, Maracon, Mézières, Montpreveyres, Oron, Paudex, Puidoux, Pully, Rivaz, Saint-Saphorin (Lavaux), Savigny et Servion. Son préfet travaille à la préfecture, à Cully. Magistrat chargé de l’exécution des lois, décrets, règlements et arrêtés, ainsi que de la surveillance des autorités inférieures, il préside également les commissions de conciliation en matière de droit de bail. Il joue un rôle important de coordination entre les communes de son district pour toutes les questions du ressort cantonal. Il fait également office de médiateur pour les différends publics ou privés, perpétuant une tradition d’homme de bons offices. Au gré des assermentations, au sein des fêtes et des cortèges, le préfet ne passe jamais inaperçu. Habillé de l’écharpe verte et blanche, veste noire et pantalon rayé, il semble sorti d’une époque révolue. Pourtant, il représente l’autorité et est l’ambassadeur d’une certaine image de l’Etat auprès du peuple vaudois.