Puidoux: une banque qui ne manque pas d’intérêt

Jean-Pierre Lambelet  |  La halle du Tennis club de Puidoux était juste assez grande pour accueillir les 543 sociétaires accourus de presque tout le district pour assister à la 1re assemblée générale de la nouvelle Banque Raiffeisen de Lavaux, issue de la fusion au 1er janvier 2016 des Banques Raiffeisen de Puidoux-Chexbres-Forel et de celle de Lavaux. De Pully à Rivaz, en montant par Chexbres jusqu’à Forel, c’est tout le sud du district qui est couvert par la Banque Raiffeisen de Lavaux, avec des agences à Pully, Lutry, Cully, Forel et Puidoux (siège de la direction). Ces agences sont proches de leurs très nombreux sociétaires et répondent parfaitement aux souhaits des usagers (la Poste pourrait peut-être s’en inspirer dans sa politique de proximité…). Dans son discours d’introduction, Georges Prost, président du conseil d’administration, a relevé les difficultés économiques rencontrées en 2016 sur le plan mondial avec le franc fort, le Brexit, les élections américaines et l’influence sur les taux directeurs aux USA et en Europe. Pascal Zermatten, président de la direction de la banque, s’est réjoui des chiffres du bilan 2016, qui montrent une belle stabilité avec un total de 679,6 millions de francs, en augmentation de 5,8%, amenant un bénéfice d’exercice de 0,4 million, soit +2,4%. L’effectif des sociétaires est pratiquement inchangé, avec 6658. Au vu et au su de tout cela, la direction de la banque propose de conserver un taux de 4% rémunérant la part sociale, ce qui fut accepté sans surprise, tout comme les comptes 2016. Diverses questions techniques posées par des intervenants trouvèrent rapidement des réponses satisfaisantes par les membres de la direction et il fut temps de passer au traditionnel banquet qui suit chaque assemblée générale.