Oron-la-Ville – La reprise de la compétition a sonné en Romandie !

136e Fête romande de lutte suisse

Blaise Decrauzat | Les lutteurs actifs de la Suisse romande ont pu reprendre la compétition officiellement dimanche dernier à Oron-la-Ville. Après près de deux années, la dernière compétition officielle a été la Fête fédérale de Zoug, les actifs romands ont retrouvé le chemin de la sciure. Le comité romand, avec Jacques Gottofrey a sa tête, a repris l’organisation de la 136e Fête romande de lutte suisse. Initialement prévue à Dardagny (GE), projet abandonné suite à la difficulté de la mise en place des mesures sanitaires, le comité romand s’est décidé à reprendre cette organisation et a choisi le lieu de Oron-la-Ville. Le président romand est satisfait du déroulement de la journée et le concept covid mis en place a été respecté et compris par le public venu assister aux passes des lutteurs. Le soleil et la présence du public a accompagné les 99 lutteurs présents au départ le matin. Parmi ces lutteurs, 8 lutteurs invités des quatre autres associations régionales. Les favoris se trouvent parmi ses 8 lutteurs ainsi que nos trois couronnés fédéraux, Lario Kramer, Benjamin Gapany et Steve Duplan. Sans oublier la jeune garde qui commence à pointer ainsi que les meilleurs romands qui veulent prouver que l’on peut toujours compter sur eux. La passe finale oppose deux des favoris. D’un côté nous retrouvons Remo Käser, invité bernois, qui a remporté ses cinq premiers combats et vainqueur de la Romande 2018 à Couvet. Face à lui, on retrouve Lario Kramer qui, quant à lui, a remporté quatre combats et partagé l’enjeu lors de sa première passe face à l’invité Joël Strebel. Après plus de trois minutes de combat, le lutteur bernois réussit, après un gammen, à mettre les épaules de son adversaire sur le dos. A la deuxième place, nous retrouvons le jeune espoir de Vallon (FR), Romain Collaud, qui remporte cinq combats et perd contre le futur vainqueur en quatrième passe. Le lutteur invité de la Suisse centrale, Christian Schuler, prend le troisième rang. Deux jeunes lutteurs remportent leurs premiers lauriers de leur carrière : Christoph Baeriswyl, de Planfayon, et Sven Tschachtli, de Chiètres. Le décompte des couronnes à la fin de la fête est le suivant : dix-sept couronnes ont pu être distribuées, huit pour les Fribourgeois, deux pour les Vaudois, Steve Duplan, d’Ollon, et Mickaël Matthey, de Gingins, et 7 pour les lutteurs invités. Le jeune Théo Rogivue a été le seul lutteur du club de la Haute-Broye à se battre pour la couronne. Malheureusement, il n’arrive pas a prendre la mesure de son adversaire et termine au 12e rang et meilleur représentant du club local.