Opinion

Une Municipalité diverse et représentative

Jean-Luc Kissling, pour le groupement indépendant  d’Oron Grindor (www.grindor.ch) | « Dans toute statistique, l’inexactitude du nombre est compensée par la précision des décimales. » (Alfred Sauvy) S’ agissant des élections communales à Oron, risquons alors une statistique sans décimales. Au Conseil communal, le bloc de droite a engrangé 50% des voix. Ce taux d’approbation rapporté aux sept sièges à la Municipalité donne (arrondi vers le haut) quatre. La statistique est ici sans appel : au premier tour de l’exécutif, la droite a fait le plein des sièges qui lui reviennent mathématiquement. Selon le rapport de gestion 2020, on compte dans notre commune 52% de femmes. Avec cinq sièges sur sept, ce sont les hommes qui ont fait le plein de la représentation au premier tour. Sous l’éclairage de ces deux critères, il ne devrait donc pas y avoir de place pour deux autres municipaux masculins et a fortiori du bloc de droite. Cette approche factuelle est celle de la raison, mais on sait bien que la politique n’est pas toujours guidée par la raison. Qu’en est-il donc de la logique du cœur ? Comme conseiller communal lors de la dernière législature, j’ai appris à connaître Madame Anne-Cécile Uldry, ma collègue du groupement Grindor. C’est une femme à la fois dynamique et empathique, passionnée et pragmatique. Elle a l’expérience de l’exécutif dans sa commune de Vuibroye avant la fusion. Elle sait défendre des idées et des propositions avec enthousiasme et persuasion. Elle fut la porteuse d’un postulat, admis par le Conseil, pour l’établissement d’un plan climatique communal. Elle souhaite notamment promouvoir des projets constructifs pour la jeunesse, améliorer l’échange intergénérationnel, développer des cheminements pour la mobilité douce entre nos différents villages. Madame Monique Ryf est compétente et à l’écoute des autres. Députée, présidente de la commission de gestion du Grand Conseil, elle bénéficie d’un réseau de contacts au niveau cantonal qui serait extrêmement utile pour notre future Municipalité, comme c’était le cas avec notre ancien syndic. Comme cela a été relevé à plusieurs reprises, la commune d’Oron a été bien gérée depuis la fusion : inévitables réfections de route, renforcement du réseau d’eau, autres travaux nécessaires et sous peu un collège battant neuf. Au-delà de ces tâches indispensables, il est important que les axes de réflexion et d’action de la Municipalité s’orientent désormais également vers les exigences nouvelles que requiert une population de quelque 6000 habitants. Adossées à un programme de législature innovant, ces deux candidates peuvent répondre aux besoins de projets en faveur de la jeunesse, de développement de la mobilité douce, d’utilisation des énergies renouvelables, entre autres. Une Municipalité diversifiée dans un bouquet d’appartenances politiques de plusieurs horizons; une Municipalité représentative, au moins partiellement, des hommes et des femmes qui composent notre société, tel serait l’heureux dénouement du deuxième tour si Anne-Cécile Uldry et Monique Ryf sont élues. Votez pour elles !