Nos amis les animaux du Zoo: le wallaby, un animal bondissant

Luc Grandsimon | L’Australie est connue sous plusieurs aspects: des grandes étendues, le surf, le continent qui a le plus d’animaux dangereux (serpents venimeux, grand requin blanc…) et pour ses kangourous. On appelle kangourou, au sens strict, les membres des quatre plus grandes espèces de marsupiaux vivants: le kangourou roux, le kangourou géant, le kangourou gris et le kangourou antilope. Au sens large, c’est 63 des plus grandes espèces de macropodidés réunis. De ce fait, il existe beaucoup d’animaux dans ce groupe. Nous n’allons pas énumérer toutes les sous-espèces, mais il faut savoir qu’il y a comme grands groupes: le wallaby agile (Macropus agilis), le wallaby à queue cornée, les lièvres wallabies, les wallabies du genre Dorcopsie, les wallabies du genre Dorcopsulus, les wallabies des rochers ou pétrogales et les pademelons. Au Zoo de Servion, c’est le wallaby de Bennett (Macropus rufogriseus), appelé aussi «wallaby à cou rouge» qui est présent depuis maintenant une trentaine d’années.

Un animal endémique ou presque…
Le wallaby de Bennett se trouve en Tasmanie. Il mesure de 61 à 76 cm de hauteur pour un poids allant de 13 à 23 kg. Son corps mesure de 40 à 100 cm de long et sa queue peut atteindre les 76 cm. Les femelles sont plus petites que les mâles et possèdent une poche ventrale. Identique aux kangourous, il ne possède néanmoins pas la taille nécessaire pour être classé avec eux au sens strict. Le corps de l’animal est brun tendant vers le gris et possède une zone rouge-brun dans la région du cou et des épaules. Ses membres postérieurs sont grands et musclés lui permettant d’accomplir de grands bonds. Il peut se déplacer lentement (15 km/h), mais il peut aussi se déplacer rapidement avec des bonds et atteindre 50 km/h de moyenne. A l’arrêt, il se repose sur ses deux pieds et sa longue queue. «Nous avons trois femelles et un mâle. Deux des femelles ont des petits», nous explique le directeur du zoo, Roland Bulliard. «Les femelles ne sont pas agressives entre elles. Le mâle, lui, peut attaquer un autre mâle, les combats sont terribles et peuvent se conclure mortellement, car la force de leurs coups de pied est impressionnante.» Ils sont herbivores et vivent dans les plaines et les prairies. «Une des raisons pour lesquelles nous avons des wallabies de Bennett à Servion est qu’ils résistent très bien au froid et sont parfaitement adaptés au climat européen. La preuve, en France certains se sont échappés d’un parc et ont commencé à coloniser le sud de la forêt de Rambouillet.»

Nourri dans une poche
Les wallabies sont des marsupiaux (Marsupiala). La caractéristique du marsupial est cette poche ventrale nommée marsupium dans laquelle le petit va grandir. Quand il naît au bout de trois semaines de gestation, il mesure la taille d’une pièce de 1 franc et son développement est inachevé; on parle de «larve marsupiale». Sourd et aveugle, il va grimper le long du ventre de la mère en suivant une trace laissée par celle-ci. Lorsqu’il atteint la poche, il aura trois mamelles à sa disposition et peut commencer à téter. Une femelle pourrait allaiter trois petits à des stades différents. (Le directeur du Zoo de Bâle pense que la qualité du lait maternel peut être différente d’une mamelle à l’autre selon l’âge du petit qui tète.) Il faut attendre 6 mois avant de voir pointer le bout de la tête du petit. Quand ils naissent, ils ne possèdent pas de poils et ce n’est qu’au bout de plusieurs mois que leurs corps s’en recouvrent. S’ils le
désiraient, ils seraient capables de sauter la barrière de leur parc qui mesure 1,50 m
de hauteur, mais cela ne les intéresse pas. Si par peur ils venaient à le faire, ils ne penseraient qu’à une chose, rentrer à nouveau. Le wallaby de Bennett est très courant dans les zoos et les parcs zoologiques. Il n’est pas menacé, mais d’autres sous-espèces de wallaby le sont.» C’est un animal qui n’est pas agressif ni dangereux pour l’homme. Le logo de l’équipe d’Australie de rugby à XV est un wallaby de couleur jaune. Ils sont d’ailleurs surnommés les «Wallabies».