Le Lutry-Lavaux Volleyball dominé en finale

Nous aurions dû mieux faire au match aller. Il y avait la place pour !

Eric Moser | La messe est dite pour les hommes de Jérôme Corda. Le Lutry-Lavaux Volleyball s’est incliné 2-0 dans la finale du championnat de Ligue Nationale B dont l’acte II s’est déroulé samedi soir dans une Corsy Arena chauffée à blanc.

Le LLV, ici Pierre Secrétan (9), Hugo Visinan (19) et Quentin Monnard (6) n’ont rien pu faire face aux Genevois lors de l’acte II

En voyant les résultats de cette finale, 3-2 et 1-3, on pourrait croire que le Lutry-Lavaux Volleyball n’a que peu eu droit au chapitre. Il n’en a rien été, du moins lors de l’acte I et de son déplacement à Onex. Durant cette première rencontre, les hommes de Jérôme Corda ont tenu la dragée haute aux Genevois et, ce n’est qu’au terme d’une partie à suspens que les Lutrysiens se sont retrouvés le dos au mur. « Nous aurions dû mieux faire au match aller. Il y avait la place pour. Nous avions le match en main. Nous avons certes perdu le premier set durant lequel le VBC Servette Star-Onex a été très agressif, mais nous avons remporté les sets 2 et 3 assez largement. Au 4e, nous menions 7-2 avant que les Genevois reviennent. Le 5e set a été pareil que les précédents : tendu. Ensuite, ils ont pris 2 à 3 points d’avance. Nous sommes revenus vers la fin avant de nous incliner. En voyant le déroulé de la rencontre, nous aurions dû aller chercher la victoire là-bas, car nous avons nettement mieux joué à Onex ».

Servette Star-Onex meilleur lors de l’acte II

Samedi soir, c’est donc avec une épée de Damoclès et dans une ambiance ayant transformé la Corsy Arena en véritable chaudron que les hommes de Jérôme Corda ont entamé l’acte II. Cela s’est d’ailleurs vu dès les premières minutes de jeu avec des Lutrysiens extrêmement tendus. « Nous ne devions pas perdre car sinon c’était fini. Du coup, les gars ont eu pas mal de pression sur les deux premiers sets. Au troisième set, nous sommes parvenus à revenir. Malheureusement, nous avons mal débuté le 4e et le VBC Servette Star-Onex a pris des points d’avance. Ensuite, il faut dire que sur le match qui s’est disputé chez nous, il n’y a pas photo. Nos adversaires ont été meilleurs. Nous n’avons pas trop bien joué. Un seul de mes joueurs est vraiment sorti du lot. Il s’agit de Yohan Chandon qui a vraiment été très bon. Le reste de mon groupe n’a pas été au niveau alors que Servette Star-Onex a très bien joué ».

Les Genevois méritent le titre de champions suisses

A l’heure de l’analyse, Jérôme Corda se montre réaliste. Il aurait pu se prévaloir de plusieurs éléments pour expliquer la contre-performance de ses hommes samedi soir, comme une certaine pression par rapport à l’enjeu de la rencontre ou encore le fait que l’un de ses éléments majeurs, Julien Carrel souffrait d’une blessure à l’épaule et n’a pas pu être aussi dominant qu’à son habitude. Réaliste et bon joueur le technicien lutrysien reconnait que les visiteurs étaient supérieurs samedi soir. « Sur ce match retour, il n’y avait pas photo. C’est normal que le VBC Servette Star-Onex ait remporté le titre. Ils l’emportent car nous n’avons pas été bons alors qu’eux ont été clairement plus agressifs que nous ».

Les Lutrysiens ont fait jeu égal face à Servette Star-Onex lors de l’acte I

Seul Yohan Chandon est sorti du lot au dernier acte de la finale