Le lien

Muraille de Chine, frontière mexicaine, barbelés anti-migrants et autres mentalités de clocher, cette nouvelle année poursuit la précédente avec la récurrence de ses thématiques isolationnistes et nationalistes. Partout où notre regard se tourne, nous trouvons des illustrations de ces idées qui font les beaux jours des tabloïdes ; la crise de la presse ? Oui, mais pas tout de suite, car la matière est là et la diffusion se multiplie, à peine a-t-on le temps de confirmer la véracité des dernières déclarations de Xi Jinping qu’il faut déjà faire face au nouveau tweet de Trump.

Difficile donc, en ces temps où les murs s’érigent de toute part, de ne pas céder au recroquevillement et, à notre tour, de dresser notre propre barrière autour de notre magnifique et unique clocher…

Les murs produisent des murs, et le mouvement s’accélère. La peur et le stress nous poussent à cette réaction épidermique. Le temps de la calme réflexion ou de l’analyse posée est révolu. Notre réaction doit être immédiate si l’on veut rester dans le jeu face à d’autres protagonistes. Le réflexe et la post-vérité se posent comme maîtres du jeu.

Le mur est une barrière stérile, érigée et entretenue à moindre frais et dont la seule création est un fossé entre les gens restés d’un côté et de l’autre. Un fossé qu’un pont suffirait à annihiler, voire à embellir… Tel le viaduc de Millau, qui a rendu la prospérité à toute une région contrairement à ce qui était attendu.

Le pont, à l’inverse du mur, demande analyse et temps. Aucun pont n’a jamais été construit aussi rapidement qu’un mur, et c’est bien là qu’est l’os : dans la temporalité et l’ouverture. Prendre le temps de le construire et, surtout, prendre le temps de le franchir. Entre deux territoires autrefois séparés, un lien est créé, grand viaduc ou petite passerelle, la fonction reste la même.

A l’image de la nouvelle passerelle du Flon (p7), et en toute humilité – fabriqués tous deux en bois d’arbre –  votre hebdomadaire continuera à être le vecteur d’informations communales et intercommunales, et à faire le lien qui unit les habitants et les communes du district. Bonne lecture.