Le jazz traditionnel se porte bien

Xavier Koeb | Dans notre région, les caveaux proposant du jazz traditionnel se portent bien. Un public d’amateurs éclairés, mais aussi des fêtards en goguette viennent y boire un verre au son du «bon vieux jazz» comme l’appelle le patron du Caveau du Cœur d’Or à Chexbres, Romain Bovy. A Grandvaux, Monica Lutz invite des orchestres prestigieux une à deux fois par mois autour d’un repas choisi. Le Singe Vert à Lutry, grâce à une indéfectible équipe de bénévoles, accueille le meilleur du jazz italien et français. Le Biniou, au centre de Cully, organise chaque premier vendredi du mois des concerts plus intimes avec des groupes romands. De nombreux musiciens jouant dans ces orchestres participent par ailleurs à d’autres activités musicales, comme un fameux tubiste qui joue avec la Fanfare d’Oron. D’autres enseignent aux Ateliers de jazz traditionnel à l’Ecole de jazz et musiques actuelles (EJMA) à Lausanne. Donnant ainsi leur chance aux jeunes pousses de souffler ou gratter avec un vrai orchestre de jazz. Le Caveau du Cœur d’Or programme, quant à lui, du jazz New Orleans chaque dernier jeudi du mois. Dès janvier 2016 le caveau subira plusieurs améliorations. Le vieux pressoir ayant été déplacé, la nouvelle scène se situera au fond et de petites tables plus conviviales garniront l’espace restant. Plus de 100 personnes se sont serrées le jeudi 29 octobre pour écouter le fameux Blue Mountain Jazz Band et son jeune vibraphoniste virtuose Jean-Lou Treboux. Ambiance exceptionnelle, il va sans dire. Le dernier concert de jazz traditionnel aura lieu le jeudi 17 décembre à 20h30 et ce sera « les Jazztronomes », six musiciens, qui présenteront leur nouveau répertoire.
Pour que ces caveaux puissent continuer à proposer le jazz traditionnel, vous chers lecteurs, venez y passer un moment et soutenir ainsi les dévoués organisateurs.

Rens. 021 946 18 91