La grande frustration des amateurs d’art

Pierre Jeanneret | Chères lectrices, chers lecteurs, notre Courrier vous a habitués à des présentations régulières d’expositions d’art visuel. Deux d’entre elles ont déjà été envoyées à la rédaction, mais sont actuellement en suspens, dans l’attente de la réouverture des musées. Il faut espérer que certaines des expositions actuelles pourront être prolongées vu les circonstances. Ce n’est hélas pas évident : il y a des expositions itinérantes qui sont attendues dans d’autres villes. Il faut savoir aussi que le coût des assurances couvrant les œuvres est très élevé, et tous les espaces culturels ne pourront pas assumer la dépense supplémentaire qu’entraînerait une prolongation. Il existe donc une réelle frustration des amateurs de culture. C’est l’un des effets secondaires (certes pas le plus dramatique) de la pandémie du Covid-19. Et cela ne concerne pas que les visiteurs d’expositions ! Les fervents de musique, de théâtre, de danse, de cinéma, et j’en passe, sont eux aussi concernés. Cependant, loin de moi l’intention de critiquer les décisions du gouvernement : elles sont sages, ont évité jusqu’ici une catastrophe sanitaire et protègent les personnes les plus vulnérables. Nos autorités ont aussi le souci d’aider l’économie à passer le cap et de favoriser la relance qui devra avoir lieu. Il n’empêche que l’art sous ses différentes formes habituelles nous manque… Rappelons pourtant qu’on peut pallier en partie ce vide. En consultant d’abord avec attention les programmes des différentes TV, qui passent de bons films, d’intéressantes émissions documentaires et qui ne négligent pas trop la culture, malgré la prolifération de séries américaines souvent débiles et empreintes de violence. Les amateurs de musique classique peuvent se rabattre sur Espace 2 et sur la chaîne TV Mezzo. Pour l’art visuel (peinture, sculpture, photographie), c’est un peu plus compliqué. Mais il faut souligner que plusieurs musées proposent des visites virtuelles sur internet. Bon ! ce n’est pas nécessairement ma tasse de thé… Mais nos lectrices et lecteurs qui dominent mieux que moi l’outil informatique y trouveront sans doute leur compte. Sans oublier les joies de la lecture. Notre journal continue d’ailleurs à vous proposer des titres. Et si la nature n’est pas façonnée par l’homme, celui-ci peut la modeler selon des critères artistiques. Alors, tout en maintenant strictement la distance sociale, n’hésitez pas à vous promener sur les quais de Montreux somptueusement fleuris ou dans le magnifique parc aux tulipes de Morges. Tenons bon en utilisant provisoirement tous ces outils culturels mis à notre disposition, en attendant la réouverture des bibliothèques, salles de concerts, cinémas, théâtres, musées et espaces d’expositions! Et dès l’ouverture de ces derniers, votre Courrier sera au rendez-vous.