Jorat-Mézières – Un taux d’imposition accepté à l’unanimité

Séance du Conseil communal du 1er octobre

Catherine Poncelet |. En sa séance du 1er octobre 2019, le Conseil communal de Jorat-Mézières a accueilli un nouveau conseiller, Luis Godat, en remplacement de Sophie Thory Cosandey et s’est penché sur trois préavis, à savoir: la constitution d’un droit distinct et permanent (DPP) de 100 ans en faveur de l’ASIJ pour la construction du futur collège Gustave Roud; l’agrandissement du parking sis sur la parcelle n° 647 ainsi que sur la partie A de la parcelle n° 2, localité de Carrouge et l’arrêté d’imposition 2020.

Pas question de privilégier le constructeur privé

Si le premier n’a soulevé aucune opposition, le second a recueilli trois avis contraires notamment par rapport à l’absence d’espaces verts, de places dédiées à la mobilité douce dans le projet ainsi que sur la justification du besoin de ces places de parcs et du principe de suppléer le privé dans leur construction. Le syndic, Patrice Guenat, a pu répondre à ces différentes interpellations. Il n’est pas question de privilégier le constructeur privé mais de répondre, dans le cadre de l’agrandissement du parking communal, au manquement à la norme (SN640291a (RPGA) – 11 places manquantes) soulevé par les opposants au projet. De plus, ces places seront entièrement prises en charge par le constructeur privé.  Les quelques 43 places supplémentaires profiteront non seulement aux sociétés locales ainsi qu’aux diverses manifestations et permettront également aux parents de déposer leurs enfants à proximité du nouveau collège. Quand à l’aspect paysagé et pour les places dédiées à la mobilité douce, la municipalité va prendre en compte ces remarques. L’arrêté d’imposition à un taux de 73% au lieu de 76% a, quant à lui, été accepté à l’unanimité. Quelques délégations ont fait état de leur dernière séance. Le conseil de l’ASIJ a adopté son règlement, son budget 2020 ainsi qu’un crédit d’étude de Fr. 37’000.- pour étudier la réfection de la façade sud, la verrière et la construction d’un petit local externe de 20m2 au collège du Raffort. Les transports sont toujours au centre de leurs préoccupations, un 16e bus a été commandé et Car Postal a été mandaté pour réaliser une nouvelle étude sur les horaires. Les nouveaux horaires seront communiqués aux parents pendant les vacances d’octobre. L’AEISFE a accepté ses comptes 2018 et l’ORPC son budget 2020.

Au niveau de la municipalité

Roland Galley annonce qu’il faudra compter entre 6 et 10 mois supplémentaires avant que le canton ne se prononce sur le PGA. Muriel Preti se réjouit du retour positif des élèves au réfectoire et informe que la bibliothèque les accueille volontiers sur le temps de midi pour un temps de lecture. L’UAPE est dans l’attente de la construction du futur collège pour pouvoir élargir ses services, l’assemblée de l’Apéro se tiendra le 2 octobre et le service social, quant à lui, se porte bien Michel Rochat invite le plus grand nombre à participer à la séance d’information sur le projet de régionalisation de l’épuration Moyenne Broye qui se tiendra le 19 novembre prochain à la grande salle de Mézières.

Divers et propositions individuelles

Suite à une information du Service des communes et du logement (SCL), le président annonce que selon les projections, la commune ne dépassera pas les 3000 habitants au 31 décembre 2019. Par conséquent, les prochaines élections devraient se dérouler au scrutin majoritaire et non à la proportionnelle. Un conseiller interpelle la commune sur la problématique de la circulation de nos villages et souhaite qu’une réflexion soit menée à ce sujet au sein de la municipalité voire au canton. Sonia Hugentobler est bien consciente des enjeux sécuritaires de cette question et assure qu’une réflexion globale sera menée sur ce sujet. Il est par ailleurs rappelé notre responsabilité individuelle dans le cadre de ce trafic de passage et que les aménagements appropriés sont perpétuellement au centre des préoccupations de la municipalité. D’un point de vue environnemental, il est demandé si des panneaux solaires sont prévus sur les nouveaux bâtiments du collège Gustave Roud. Muriel Preti précise que des discussions sont en cours et que des devis sont en attente. Par ailleurs, Sandro Simonetta souligne qu’un bilan de tous les toits des bâtiments communaux est effectué pour étudier les possibilités de placement de panneaux solaires. Un plan de rénovation pour 2020 est également à l’étude pour la grande salle de Carrouge et son accès pour des personnes à mobilités réduites, sans dénaturer la façade existante, sera analysé. La prochaine séance est programmée le 6 décembre.