Jean Villard Gilles – Une biographie artistique

Une légende vaudoise

Aurélien Kaeser | Bonjour, je m’appelle Aurélien j’ai 17 ans et je suis l’apprenti polygraphe de deuxième année du Courrier. Par ces temps de confinement, mon travail est allégé, et pour m’occuper, mon cher patron m’a demandé de lire ce livre et d’en faire un compte-rendu. Oui oui, lire un livre. Chose que je n’avais pas faite depuis mes révisions d’examens de fin de scolarité. Moi qui suis plutôt BD et jeux vidéos, je n’étais pas très motivé. Mais j’ai pris mon courage à deux mains.

Jean Villard Gilles, le connaissez-vous?

La plupart des personnes de ma génération répondraient que non, mais en deux cliques seraient sur wikipédia afin de se renseigner. Pour ma part, je l’ai découvert par ce livre et me suis aperçu que finalement je le connaissais déjà au travers de ses nombreux textes et chansons que j’avais pu entendre. En effet, la Venoge m’a très souvent été récitée par mon papa. Quelle surprise de voir le nombre de poésies et de chansons qu’il a écrit. C’est un monument de la culture romande. Il était à la fois poète, comédien, auteur, compositeur et interprète de ses chansons. Il est né à Montreux en 1895 et, durant toute sa vie, il a été bien occupé de par ses nombreuses carrières différentes, jusqu’à ce que la mort l’emporte en 1982, dans la commune de Saint-Saphorin. Dans ce livre, vous trouverez le parcours artistique de cette vedette de l’ancien temps, dont l’humour fut la principale clé de son succès. Finalement, j’ai su apprécier ce livre, les auteurs peuvent en être fiers. Oui, je dis bien ses auteurs car ce livre a été écrit à quatre mains. Celles d’Olivier Rumpf et celles de Marie Perny, qui a continué à écrire cet ouvrage après la maladie qui a emporté trop tôt Olivier.