Hommage – Pierre Jaunin, paysan à Puidoux, a rejoint les étoiles

Les aléas, les joies et les peines qui sont le sel, la beauté et les déboires aussi de la vie paysanne ont souvent été évoqués avec Pierre

WiCo  |  Quel regret de ne pas avoir connu plus tôt cet homme de la terre, le paysan typique, né en 1926 à La Majudaz, cette magnifique propriété bien connue et sa superbe maison de style bernois, bien assise, bien admirée en passant sur la route du Vergnolet. Entourée d’un important verger, c’est une vision d’aisance paisible, image de bien des fermes de l’époque passée et qui est remplie jusqu’au grenier de cette vie rurale, avec ses travaux, ses soucis, cette dépendance au temps qu’il fait, qu’il a fait et qu’il fera! Le père de Pierre Jaunin a été syndic de Puidoux et a bien aimé, en représentant des paysans, contribuer à la pérennité du plus beau métier du monde! Son fils Pierre a poursuivi cette belle vocation et a rempli, en parallèle, plusieurs fonctions publiques, en particulier le contrôle des blés qui, de Puidoux et des environs étaient acheminés en sacs aux grands moulins de Rivaz. Depuis plus de cinq ans, ayant perdu son épouse, sans descendance, et suite à des ennuis de santé, c’est à l’EMS de Chexbres La Colline qu’il résidait. Chaque mardi, nous évoquions presque uniquement les aléas, les joies et les peines qui sont le sel, la beauté et les déboires aussi de la vie paysanne, sans oublier la reconnaissance des bienfaits que procurent les récoltes qui sont également le merci de ceux qui l’aiment et la respectent. Ses proches et ses connaissances nombreuses remercient La Colline pour la gentillesse et l’humanité affectueuse apportées à Pierre Jaunin. Nous entretiendrons sa mémoire.