Former des volontaires pour guider les visiteurs dans le vignoble

Lavaux Patrimoine mondial s’associe à l’association Police Lavaux

Thomas Cramatte | Ce projet mûrit depuis quelque temps dans les dossiers du bureau du LPM (Lavaux Patrimoine mondial). Accéléré par la déferlante de promeneurs et de véhicules venus en masse pendant la crise du Covid 19, cette action a pour ambition de promouvoir un tourisme responsable et respectueux du site classé à l’Unesco.

Afflux de personnes

Début avril, de nombreux visiteurs sans activité et attirés par les beaux jours se sont rendus dans ce lieu d’exception, endommageant ainsi le vignoble. « Si globalement il y a eu peu de débordements, les propriétaires ont été nombreux à signaler la présence d’individus sur leurs parcelles. La surpopulation des espaces publics est une conséquence du semi-confinement, les gens avaient besoin de sortir de chez eux », informe Raphaël Cavin, commandant de l’association Police Lavaux (APOL). Les zones publiques extérieures étant limitées pendant cette période, de nombreux visiteurs ont pénétré sans le savoir dans des parcelles privées. « Le vignoble, à la différence des forêts ou de la campagne, fait partie du domaine privé. Les vignerons sont donc en droit de porter plainte pour violation de domicile ». Si la plupart des promeneurs n’étaient pas au courant de cette particularité, c’est le manque de connaissances des visiteurs qui a mis la puce à l’oreille pour l’association de Police Lavaux. Pour rappel, le canton avait mis sur pied un dispositif (ORCA) afin de faire respecter les distanciations sociales dans les lieux publics. Pour venir en aide à l’APOL, la gendarmerie cantonale avait prêté main-forte afin de patrouiller les quelque 806 hectares que compte le vignoble. La présence d’uniformes a sensiblement augmenté sur les chemins vicinaux et a été relayée par de nombreux médias. De son côté, l’APOL entame une opération de sensibilisation sur internet en publiant ses interventions. « C’est lors d’une visite sur nos réseaux sociaux que Lavaux Patrimoine mondial nous a contacté », explique le commandant.  

Sous forme de dessins, le fascicule servant de prévention au vignoble.

Intérêts communs

Initié par le Lavaux Patrimoine mondial (LPM), les deux associations conjuguent le même objectif: former des bénévoles pour protéger cette région unique. « Pour ce faire, il est important de favoriser un œnotourisme responsable et préserver le vignoble », communique Jeanne Corthay, gestionnaire du site Lavaux Patrimoine mondial. Une courte formation à destination des bénévoles permet de leur enseigner comment interagir avec les promeneurs. Grâce à des cas pratiques et des outils adaptés, ces volontaires pourront éclairer les promeneurs sur la réglementation en vigueur. Le tout en adoptant un comportement calme et approprié envers les visiteurs plus récalcitrants. Depuis l’année dernière, le groupement des habitants de Lavaux possède un pool d’une soixantaine de volontaires. « Prêts à s’engager, ces bénévoles ont manifesté leur intérêt pour participer à des manifestations ou des actions de prévention dans la région », mentionne la gestionnaire du LPm. Pour adapter la formation et maintenir un esprit d’équipe, des échanges réguliers d’information entre Lavaux Patrimoine mondial et l’APOL permettront de suivre l’évolution de la situation. 

Depuis le week-end de l’Ascension 

Les 25 bénévoles déjà formés patrouillent sur les chemins vicinaux depuis le jeudi 21 mai. Munis d’un gilet jaune et d’un badge à l’effigie des deux institutions, cette première volée sera déployée les week-ends en cas de météo clémente. Armées d’une faculté d’accueil, les volontaires veilleront à ce que les promeneurs ramassent leurs déchets, ne touchent pas à la vigne et ne sortent pas des chemins vicinaux. « Hormis leur rôle de prévention, ces personnes engagées ont également une mission d’information », communique Jeannne Corthay, gestionnaire du site Lavaux Patrimoine mondial. Pour aider les visiteurs, les volontaires possèdent des fascicules décrivant des informations utiles aux touristes (restaurants, WC, sentiers pédestres, caveaux, lieux de ramassage des déchets, etc). Afin d’aller encore plus loin dans l’information touristique, des guides rémunérés patrouilleront également dans le vignoble. En partenariat avec Montreux-Vevey Tourisme, cette action devrait durer tout l’été et pourrait être renouvelée chaque année.