De nouveaux arrivants à la serre tropicale

par Antonio Costa | Mercredi dernier, le Tropiquarium de Servion a accueilli deux nouveaux pensionnaires: un jeune couple d’autruches, car leur mâle a tiré sa révérence, il y avait passé 30 ans. Philippe Morel ne pouvait pas se résigner à laisser sa pensionnaire femelle assumer seule la tâche de divertir les nombreux visiteurs. C’est donc directement de Lajoux qu’un magnifique couple, âgé de 3 ans, est arrivé dans la soirée.

Le plus gros oiseau de la planète
L’autruche est le plus gros oiseau sur terre. C’est un oiseau coureur qui ne vole pas; il fait partie de la famille des ratites. Herbivore granivore, il peut parcourir de grandes distances pour se nourrir. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 2.50 m et atteindre un poids de 150 kilos. Avec leur long coup et leurs deux puissantes pattes, ils peuvent se mesurer sans difficultés aux plus grands prédateurs comme par exemple les lions. Et si tout est hors de contrôle… l’autruche, contrairement à ce que l’on peut croire, ne s’enterre pas la tête dans le sol mais prend la poudre d’escampette. Elle peut atteindre des vitesses de pointe d’environ 50 km/h et tenir sur une très longue distance à faire pâlir de jalousie des marathoniens confirmés.
Polygame et vivant en parfaite harmonie en groupes, sans la moindre scène de ménage, l’autruche dans sa période de reproduction pond un œuf tous les deux jours pendant une période d’environ soixante jours.

Tropiquarium, déjà 35 ans à émerveiller petits et grands
L’histoire du Tropiquarium, créé et dirigé par Philippe Morel, a débuté en 1979 avec la réalisation du parc ornithologique au zoo de Servion. La serre tropicale, avec ses oiseaux en liberté autour du visiteur, est le premier concept public que Philippe Morel imagine. Suivront la volière des ibis, la grande volière avec ses splendides flamants et le parc à autruches, puis la maison et le parc des tortues géantes sulacata. En 2001, Philippe Morel acquiert 1,5 hectare adjacent à ses premières installations car son imagination pour ses pensionnaires est débordante! Le Tropiquarium est né.

Au fil des années et encore aujourd’hui, grâce à la passion du propriétaire des lieux pour la nature, le Tropiquarium ne cesse de s’agrandir et de surprendre. Son dernier projet, accueillir des varans de Komodo – unique en Suisse – devrait ouvrir au public dans le courant de l’été, vers la fin du mois de juillet. Il permettra d’accueillir de nouvelles espèces rares et menacées qui ne font pas partie de notre paysage helvétique. Le Tropiquarium offre à chaque visiteur, petits et grands, chaque jour de l’année et depuis maintenant plus de 35 ans, un voyage tropical au cœur de Servion.