Dans l’antre du dragon

Luc Grandsimon | Si vous êtes un lecteur ou une lectrice assidu de notre journal, vous connaissez déjà bien le Tropiquarium de Servion. Et pourtant, le Tropiquarium vous réserve encore bien des surprises. Ce week-end a eu lieu l’inauguration de la nouvelle structure: «le Dôme».

Un complexe gigantesque
Ce dôme, d’une superficie de 800 m², est aménagé avec de nombreux arbres et plantes, tous exotiques. Sa construction a été réalisée en un temps record de 5 mois. Il propose un étage offrant une vue imprenable sur les nouveaux arrivants du Tropiquarium: un couple de dragons de Komodo (varanus komodoensis) et un groupe de 9 iguanes rhinocéros (cyclura cornuta).
La température qui règne dans ce bâtiment est de 24-25°C. Chaque espèce évolue dans un terrarium conçu au plus proche de son habitat naturel, la température de leurs bassins peut être réglée indépendamment. Un arrosage automatique avec un système à brumisations ajuste l’humidité nécessaire aux plantes et aux animaux.

«Plus d’espace pour les animaux»
Le Dôme abritera, d’ici la fin de l’année, 4 grandes espèces de reptiles menacées d’extinction (toutes classées en liste 1 par l’UICN – Union internationale pour la conservation de la nature). En plus des dragons de Komodo et des iguanes rhinocéros viendront s’ajouter les tortues des Galapagos et les crocodiles de Siam, déjà présents au Tropiquarium. Pour ces derniers, dont le mâle pèse actuellement 200 kg, Philippe Morel, le directeur, ne cache pas que c’est une entreprise difficile de les déplacer de l’endroit où ils sont en ce moment à leur nouveau territoire dans le Dôme.
«C’est trop hasardeux et dangereux de les endormir avec des seringues», nous explique Thomas, le fils de Philippe Morel, qui le seconde et assure la pérennité du lieu. «Ils peuvent mal supporter l’anesthésie et ne pas se réveiller ou se réveiller trop tôt. Nous abaisserons la température pour les rendre plus coopératifs en tous les cas»: une astuce utilisée par ceux qui «jouent à maîtriser les crocodiles» devant les touristes ébahis. Nous vous laissons vous référer à l’article publié sur les crocodiles du Siam du Tropiquarium dans une édition précédente.

Parlons fête!
Un vrai plaisir de se balader dans le Tropiquarium, dont la monnaie, le temps de ce week-end, était devenue des jetons de dragon de Komodo. Enfants et parents étaient émerveillés par les nouveaux arrivants qui ont l’air de se sentir tellement bien dans leur splendide terrarium.
Artiste de cirque habillé en perroquet, animations pour enfants, des souvenirs à la nourriture asiatique, rien n’a été laissé au hasard!
Une formidable prestation à inscrire une fois de plus au palmarès du Tropiquarium de Servion.