Cyclisme – Pascal Richard fêté à Spongano : les Italiens se souviennent !

Une année 1996 remarquable et exceptionnelle

Bertrand Duboux | Il y a vingt-cinq ans, le 31 juillet 1996, après avoir gagné Liège-Bastogne-Liège au printemps, la grande étape de montagne du Giro à Briançon en mai, puis une étape du Tour de France au Puy-en-Velay, Pascal Richard était sacré champion olympique de cyclisme aux JO d’Atlanta ! Un exploit magnifique, le couronnement de quinze années de compétition au plus haut niveau, qui coïncide aujourd’hui avec le quarantième anniversaire du club de Spongano (Italie), où des passionnés ont créé un fan’s club en son honneur au lendemain de ce sacre mémorable.

1500 km jusqu’aux Pouilles

Fidèle en amitié, Pascal n’a pas oublié, ses supporters non plus qui ont décidé de fêter l’événement et de lui rendre un nouvel hommage. Une marque d’estime et de reconnaissance qui le touche profondément et qui l’a poussé à prendre une décision digne de l’ancien champion qu’il est toujours, à 57 ans: parcourir à vélo les quelque 1500 kilomètres qui séparent Châtel-Saint-Denis, où il réside, de la petite bourgade du fin fond des Pouilles! Et avant de poser ses valises au bord de la mer adriatique pour des vacances méritées. Un périple d’une semaine, sous la forme d’une échappée belle, à raison de deux cents kilomètres à parcourir quotidiennement sur ces routes italiennes où il a conquis une bonne partie de sa gloire. Pour ce faire, il sera suivi à distance et en voiture par sa compagne Célia, avec des points de chute à Ivrea, après avoir franchi le col du Grand-Saint-Bernard, puis dans la région de Piacenza (sud de Milan), Bologne, Rimini, Ancône, Chieti, Foggia et Bari. L’occasion pour lui, durant ces longues heures de solitude, de se repasser en replay le film des grands moments de sa magnifique carrière. Le départ de cette nouvelle aventure s’est effectué dès le jeudi 15 juillet dernier.  

1re étape, jeudi 15 juillet Châtel-St-Denis - Ivrea, 202 km, 7h32 et 2600m de dénivelé, météo humide et venteuse. Pascal Richard était accompagné par son ami Stéphane pour cette première étape. La compagne de Pascal, Célia Faria avec sa fille Laura suivaient, et précédaient parfois dans la voiture de soutien.

2e étape, vendredi 16 juillet Ivrea - Fidenza, 210 km, plaine du Pô. Après 2-3 erreurs de parcours qui ont rallongé le kilométrage. Difficile de s’y retrouver dans le réseau routier italien… Pluie fine au début, et encore fatigué des efforts de la veille. Mal aux jambes. Halte à Pavia alors qu’il reste 90 km, dont 40 km seront effectués en plein orage. Après quasi dix heures de route, arrivée à l’hôtel à 20 heures, lessivé, détruit, anéanti !! Douche, repas, dodo. Le repos du guerrier…

3e étape, samedi 17 juillet Fidenza - Cesena, 204 km, « Arrivée chez Pantani sous le soleil, c’est bon pour le moral » Ciel couvert au départ. Passage à Parme, Modène, Imola. Arrivée sous le soleil chez Pantani, à proximité de la mer Adriatique. Moral retrouvé. Bon pour la suite de l’aventure. Déjà 651 km au compteur !

4e étape, dimanche 18 juillet Cesena - Pedaso, 202 km, météo plus clémente, soleil et chaleur de retour. Vent favorable le long de la côte adriatique. Petit coup de pouce bienvenu et étape bouclée à 33 km/h de moyenne ! Pascal accuse le coup à l’arrivée, où passe la soirée en famille.

5e étape, lundi 19 juillet Pedaso - Marina di Chieuti, 196 km. Réveil difficile. Cernes de fatigue autour des yeux au petit déj. Départ à 9h au lieu de 8 heures. Jambes lourdes. Ciel nuageux et parcours du jour avec 600 m. de dénivelé ! 30° de chaleur et vent favorable.

6e étape, mardi 20 juillet Marina di Chieuti - Bari, 193 km.

Dernière étape, mercredi 21 juillet Bari - Spongani, 195 km. Ses amis de Spongano lui ont réservé une belle surprise pour la fin de son voyage : ils sont venus au départ de Bari, hier mercredi, et rouler en peloton avec lui jusqu’à Spongano. Il n’était pas au courant. Une belle marque d’amitié.

Note de la rédaction: Les deux dernières étapes  n’ont pas pu être couvertes pour des raisons de délai d’impression, merci de votre compréhension.