Courrier des lecteurs

Tests rapides Covid-19 en pharmacie

Christophe Berger, président de la Société vaudoise de pharmacie | Les premiers résultats sur l’efficacité des tests rapides de dépistage du Covid-19 sont motivants. L’étude a montré que les tests rapides donnent des résultats presque équivalents aux tests PCR. Ils permettent ainsi aux personnes négatives de poursuivre leurs activités et aux positives d’être immédiatement soutenues pour se mettre en isolement. C’est une très bonne nouvelle pour la gestion de la pandémie, pour les milieux économiques et les milieux hospitaliers. L’attente a été longue pour tous mais, finalement, les tests rapides auront un impact positif sur la vitesse d’intervention. En effet, les résultats sont obtenus environ 15 minutes après le prélèvement nasal. De plus, comme le souhaite depuis plusieurs mois la Société vaudoise de pharmacie (SVPh), si le canton prend conscience de l’importance d’élargir le réseau des dépistages en demandant aux pharmaciens d’y participer, les dépistages pourraient être plus nombreux. En effet les officines vaudoises sont réparties sur l’ensemble du territoire cantonal et permettraient un accès, facile et sans rendez-vous, aux tests de dépistage. Après un sondage auprès de ses membres, la SVPh est heureuse de constater que 60% d’entre eux sont prêts à se mettre à disposition des autorités et de la population pour effectuer tant les tests rapides que les tests sérologiques. Cet atout important doit être exploité à large échelle. Nous en sommes convaincus. Il s’agit d’éviter que les urgences soient débordées pour des suspicions de Covid-19. Il s’agit d’informer au plus vite les personnes testées positives afin de les mettre en quarantaine rapidement et de gérer au mieux leurs hospitalisations si nécessaire. Il s’agit de pouvoir dire rapidement à une personne dont le test est négatif qu’elle peut sans autre retourner à son emploi et lui éviter inutilement une quarantaine de 24 à 48 heures. Il s’agit d’éviter que la saturation des centres de dépistage continue d’avoir des délais tant au niveau des rendez-vous qu’à l’obtention des résultats des tests. Attention, pour garantir la qualité du prélèvement, cela nécessite cependant un certain nombre de préparatifs préalables à ne pas sous-estimer: mettre en place un protocole pour l’accueil dans des locaux ad’hoc, disposer de matériel de protection et de désinfection en suffisance pour le personnel qui effectue le frottis ainsi qu’une formation pour maîtriser le geste technique. Les pharmaciens sont prêts à se former, comme ils l’ont fait pour les vaccinations par exemple. La Société vaudoise de pharmacie est prête à jouer son rôle. Elle est formée de professionnels de la santé au service de la population vaudoise et heureux de mettre leurs compétences à leur service !