17 Décembre 2017
N°47 Du jeudi 14 décembre 2017 ● 67e année (N°3214)

Oron: menu tout en douceur avec des préavis acceptés

Conseil communal du lundi 13 novembre, expédié en 60 minutes chrono
  • DCIM100MEDIADJI_0048.JPG

    DCIM100MEDIADJI_0048.JPG

Politique

RS  |  Au menu du Conseil communal d’Oron, réuni à Ecoteaux ce lundi 13 novembre, les amuse-bouche tels qu’appels, relecture de procès-verbal de la séance du 2 octobre avec demandes d’annotations, communication du bureau et communication de la Municipalité ont été vite avalés pour passer à l’entrée, celle d’un nouveau membre suppléant à la commission de gestion. Steve Mercanton a été choisi sur proposition. Il a accepté sa nomination par élection tacite sous applaudissements.

Le hors-d’œuvre se présentait ensuite par l’entrée en matière sur le postulat Kissling II, à savoir étudier une solution, afin de permettre un passage pour assurer l’accès sécurisé à toute personne à mobilité réduite, sur la route de Palézieux, entre «Chez  Gilles» et la «Vaudoise Assurance». Le postulat proposé, même si édulcoré par rapport à sa première version, du point de vue de Philippe Demierre, a été accepté. Il est maintenant en main de la Municipalité. Daniel Sonnay rappelle que les éléments mentionnés font partie d’une réflexion plus globale sur toute la zone et que les arguments relevés ont été entendus et que le plan d’étude à venir va déjà dans ce sens.

Premier plat de résistance, le préavis municipal n° 17/2017 sous forme de demande d’un crédit complémentaire de 225’000 francs entrant dans le projet de réfection d’une partie de la route de Lausanne entre Châtillens et Oron-la-Ville, de la gare au moulin Caro. La demande a fait l’objet de quelques éclaircissements sur les montants et sur la nature des travaux déjà engagés. Daniel Sonnay a rappelé que la plus value ne saurait être liée aux recours, mais que les travaux engagés étaient nécessaires afin que la réfection du tronçon concerné puisse se faire dans les meilleures conditions possibles tout en anticipant déjà pour la suite des travaux à venir. Compte-tenu du flux journalier et de l’accessibilité aux commerces, que la fermeture d’une voie provoquera, il fallait penser à un dégagement possible. Le préavis a été accepté à l’unanimité.

Deuxième plat de résistance, le préavis municipal n° 18/2017 sous forme de demande de crédit d’investissement pour le nouveau raccordement de la nouvelle station de pompage d’Ecoteaux sur le VOG devisé à 1’270’000 francs. Ce préavis a créé quelques remous

Le rapport de la commission d’étude suggérait un amendement visant à modifier les modalités de remboursement telles qu’établies entre la commune d’Oron et celle de Maracon et les ramener à 10 ans au lieu des 30 ans proposés, arguant du fait que la commune d’Oron se montrait déjà généreuse en avançant la part du coût des travaux dévolus à Maracon. Philippe Modoux a rappelé que la convention passée avait été signée. En regard des travaux et des dettes à venir, ce crédit n’était pas le plus conséquent. Cette nouvelle STAP était nécessaire et le dossier usé depuis 2 ans et demi ne supportait pas encore de renvoi de délai pour entreprendre des travaux. En finalité, l’amendement ayant été refusé, le préavis municipal a été accepté à une large majorité.

Pour le fromage, le préavis municipal n° 19/2017, fusion des ORPC du district de Lavaux-Oron, a lui aussi été accepté à une large majorité.

Et enfin le dessert, le préavis municipal n° 20/2017, crédit de 130’000 francs pour l’aménagement d’un appartement en lieu et place de la salle communale de Palézieux-Gare a aussi obtenu toutes les faveurs, puisque le préavis a été accepté à l’unanimité.

Café et pousse-café, soit divers et propositions individuelles ont concerné quel-ques dossiers ou questions en suspens, à savoir : Où en est l’avance des travaux de pose d’une conduite d’eau entre Forel et Oron? Le dossier est en attente d’une mise à l’enquête forelloise, mais la pose est prévue pour 2018.

Dans le dossier Palézieux-Gare : La question a porté sur l’existence ou non d’un protocole avec l’Etat de Vaud? La réponse fut négative, le projet du quartier sous-gare est actuellement en stand-by.

Le Conseil communal s’est clos à 21 heures, libérant ainsi les 56 membres présents.

 

Tags