La Sylvain Trinquet

Christian Dick  |  Le Club nautique de Lutry inscrivait samedi la dernière régate de sa saison, la Sylvain Trinquet, qui a la particularité de soustraire de cinq minutes au temps de course le résultat d’une dégustation.

A l’issue de la régate, dès 17h, cinq verres étaient proposés aux papilles des équipages. Chaque verre correspondait à un vent: bise pour Villette ou vaudaire pour Yvorne, par exemple. Mais vous l’aurez compris, il s’agissait plus d’apprécier une appellation que de découvrir un vent nouveau, qu’on aurait d’ailleurs fort apprécié quelques heures plus tôt.

Vingt équipages se sont péniblement élancés au coup de canon, à 14h, pour boucler un parcours triangulaire, soit deux bouées au large à laisser à bâbord. Les airs faisaient presque défaut. Les spis caressaient volontiers l’eau plutôt qu’ils ne tiraient le voilier. Les quatre derniers équipages ont franchi la ligne d’arrivée, devant le port, à quelques minutes  seulement du temps de clôture fixé à 17h, c’est dire s’ils avaient soif!

Un seul équipage a trouvé les cinq appellations, Léman sur Mer. Au final, FreeMan l’emportait tout de même devant Aquabon et Eole 7. Scorpio, premier Surprise, terminait 4e.

L’origine à présent. Sylvain était un ancien président du Club, très populaire. Trinquet tire son origine d’un site en France voisine, semble-t-il, où il était question d’y naviguer après une bonne dégustation. Mais c’est un peu flou. Question d’arrosage peut-être!

Voilà, ami lecteur, l’été est revenu pour un peu de temps. Tirons ensemble quelques bons bords, tant qu’il en est temps, à terre comme sur l’eau.