Quel citoyen n’a jamais vu Edmond Henry ?

Edmond Henry était une figure emblématique de la région d’Oron. Accompagné de son fidèle compagnon à quatre pattes, il avait pour habitude de faire la tournée des commerçants d’Oron-la-Ville. Tous les jours, il était ainsi possible de rencontrer cette personnalité joviale lors d’un détour à la place de la Foire. Edmond Henry s’est endormi le samedi 13 mars dans sa 95e année. 

Corinne Barman, ta fille  | Papa, tu étais LE boulanger de Palézieux, là où tu as laissé une trace indélébile de ton chemin de vie ! Ta joie de vivre, tes clowneries, tes gros éclats de rire lors de vos parties de cartes avec tes inséparables amis du village. Tu aimais les fêtes, la broche près du lac ou dans ton laboratoire, danser, surtout le tango ! Souvent avec maman vous faisiez des démonstrations… on vous laissait toute la place… tellement vous étiez beaux à regarder. Papa, ta passion était aussi de conduire ta belle Citroën DS et nous emmener aux sports d’hiver. En été, c’était au bord du lac que nous nous rendions pour un magnifique pique-nique, et toujours avec les amis de Palézieux ! Papa, tu étais tendre avec nous et tu as toujours été là aux petits soins. Tu as été un vrai chrétien, non pas seulement en mots mais surtout par action. Et pour ça, papa, on te dit merci. Sois notre guide avec l’aide de Jésus, chaque jour, pour soutenir et égayer nos vies ! On t’aime fort… toute la famille Henry d’ici et là-bas, ta famille de France et d’Allemagne et tes nombreux amis de la région

Le boulanger de Palézieux
Les amours de papa
Sa famille et sa Citroën