Oron-la-Ville – Tour de Romandie sans fête et sans spectateurs

Un prologue en catimini

Thomas Cramatte | Le Tour de Romandie débutera le 27 avril par le prologue à Oron-la-Ville. Cette journée organisée en collaboration entre la commune d’Oron et la Chambre économique de la région Oron (CERO) se déroulera avec un concept de « huis clos », étant donné que le public est prié de regarder l’épreuve d’ouverture derrière son poste de télévision.

Danielle Richard et Cédric Ottet se sont donné rendez-vous à la salle omnisport d’Oron-la-Ville
en fin de semaine passée, l’objectif était de communiquer les dernières modifications du prologue. Les trois barrières les séparant seront réquisitionnées pour sécuriser le parcours

Sans fête et sans spectateurs

«Le canton a délivré l’autorisation officielle afin de réaliser la manifestation il y a une semaine », explique Cédric Ottet, président de l’organisation du prologue. « Un consentement accordé par le Département du sport pour autant que l’épreuve soit considérée sans public », précise le responsable. Des exigences qui sont bien loin de la version 2020 du prologue. Car si la venue de 21 équipes cyclistes professionnelles était synonyme de festivités, il n’en sera rien dans cette version finale. Car, toute activité et tout acte pouvant être susceptibles d’attirer une foule sont prohibés. Cette interdiction engendre ainsi un Tour de Romandie amputé de son Village du Tour, de stands de boissons et autres food trucks. « Même les écrans géants ne sont pas acceptés afin d’éviter d’éventuels regroupements ». L’armée viendra en renfort pour installer les barrières autour des zones de départ et d’arrivée. Pour rappel, ces bulles de sécurité sont inaccessibles au public et permettent d’éviter la création de nids de contamination. De son côté, le comité d’organisation du prologue aménagera 1500 mètres de barrières le long de la course et des surveillants seront placés tous les 25 mètres le long du parcours. Hormis les importantes modifications liées aux mesures Covid, l’étape d’ouverture du Tour de Romandie offrira néanmoins une belle carte de visite pour la région. « C’est une des constantes de cette épreuve pour notre commune », explique Danielle Richard, municipale en charge des manifestations. 70 journalistes venant des quatre coins du monde seront à l’œuvre pour retransmettre le prologue. Pour se faire, le Gospel Centre à Oron-la-Ville sera aménagé en bureau de presse éphémère durant toute la journée. Dans notre édition du 8 avril dernier, le plateau de la Radio Télévision Suisse (RTS) était prévu au centre d’Oron-la-Ville. Ce dernier se voit déplacé à la place de la Gare d’Oron-le-Châtel afin de bénéficier d’un emplacement plus stratégique pour la transmission en direct du prologue.

Ambiguïté

Si les autorités cantonales appellent les amateurs de la petite reine à observer les performances des coureurs à la télévision, il n’est néanmoins pas interdit d’être présent le long du parcours. « Nous ne sommes pas dans un verrouillage complet d’Oron », précise le président du comité d’organisation. Des Covid Angels patrouilleront par binôme sur les quatre kilomètres du parcours. Non prévus au programme de l’édition 2020, ces trente bénévoles porteront plusieurs casquettes, comme l’explique Cédric Ottet : « Hormis l’application des restrictions sanitaires, les Covid Angels s’occuperont aussi de ramasser les déchets ». Des lieux de récupération des ordures seront installés à divers endroits du parcours afin d’éviter que la voie publique ne soit souillée. Trois emplacements permettront aux piétons de franchir les routes empruntées par les sportifs : « Un passage surveillé sera établi entre le bâtiment de la poste et la boulangerie, un deuxième se trouvera aux début du chemin des Chênes et la Résidence de la Faverge, tandis que le dernier sera installé vers l’arrêt de bus Pré à l’Abbey sur la route de Palézieux », rappelle, par téléphone, le responsable de la sécurité Marc Platel. 

Le trafic routier ne pourra pas transiter de 8 heures à 20 heures sur les routes empruntées par les cyclistes. « La route de Moudon, la route de Palézieux, la route de Bulle et une partie de la route de Lausanne seront fortement perturbées à partir de 7 heures le matin», explique le commandant des pompiers et responsable de la sécurité, Marc Platel. «Attention, car une heure plus tard, ces axes seront bouclés à toute circulation». Cette heure permettra aux organisateurs d’installer les divers éléments de sécurité et le montage des portillons de départ et d’arrivée. Si le centre d’Oron n’est pas accessible durant toute la journée, des routes de déviation sont prévues afin de rejoindre Châtillens, Chesalles-sur-Oron et Palézieux. «Toutes les routes à l’intérieur de la zone de course sont hermétiques au trafic», ajoute le commandant.