Voyage dans le temps sur le Léman

Joëlle Cachin | Le temps d’une journée, le Léman a pris des airs du siècle passé. Samedi, au traditionnel coup de canon, ce ne sont pas moins de 17 canots à rames d’époque qui se sont lancés, toutes nages engagées, dans un marathon du lac de 11km. Les embarcations de six à douze rameurs et/ou rameuses, parties de Lugrin, ont toutes mis entre 52 minutes et une heure et quart pour accomplir la traversée jusqu’à Villette, sous un soleil brillant.

Concours de natation pour les enfants
Quelques heures plus tôt, ce sont d’abord les enfants qui se sont jetés à l’eau, relevant les différents défis du concours de natation: paddling, plongée au mannequin et finalement course à la nage jusqu’à la plage. Et lorsqu’on leur pose la question, à savoir, ce qu’ils ont préféré faire, la réponse est unanime: «le paddle!» Après la remise des prix où chacun repart avec masque, tuba ou autres gadgets, les enfants se préparent à suivre de près le marathon des plus grands. Devenir un jour sauveteur et rameur? A nouveau, en chœur: «Ben oui on espère!» Villette, la relève est assurée!

42e marathon du lac
Plus loin, l’équipe de rameurs de Villette commence à embarquer à bord du Général Guisan, belle barque de 1944. Avant d’être remorquée jusqu’à Lugrin, le barreur m’explique: «Aujourd’hui la qualité du lac est vraiment bien, il n’y a quasiment pas de vagues et la température est idéale.» Bien que classés hors-concours, les rameurs de Villette n’en sont pas moins de vrais compétiteurs: «Cette année c’est l’une des premières fois où l’on est aussi bien entraînés, on aimerait bien arriver au-dessous de l’heure!» Quelques heures après, le pari est gagné pour la section de Villette, qui termine la course en 00:59:30 dans la catégorie des 10 rameurs!

Résultats
Dans la catégorie des 12 rameurs, Lugrin 1 termine sur la première marche du podium (00:52:31), suivi de Bret-Locum (00:57:03) talonné par St-Gingolph (00:57:39), puis vient la section d’Evian (00:58:32).
Chez les 10 rameurs, c’est Amphion qui remporte le challenge avec un chrono impressionnant de 00:54:38, puis dans l’ordre: St-Prex (00:59:15), Cully mixte (01:03:27), Lugrin 3 (01:04:45), Villeneuve mixte (01:05:54) et Thonon mixte (01:09:14).
Dans la catégorie des 8 rameurs, Lugrin 2 est arrivé à Villette en 01:02:01, suivi de Lutry quelques minutes après (01:06:42). Trois équipes féminines ont également relevé le défi: en 10 rameuses, Bret-Locum (01:10:50) et Meillerie (01:14:13) et en 6 rameuses, Sciez (01:15:07) qui remporte également le challenge du mérite.