Visite à la réserve scolaire des Tréflons

Jean-Pierre Lambelet | Née en France en 2007 la «Fête de la nature» est arrivée en Suisse romande en 2011 et depuis 2013 tous les partenaires proposant des activités nature se sont regroupés en une Association de la Fête de la Nature.
Chaque année, des activités sont proposées partout en Suisse romande, et c’est ainsi que le Cercle des sciences naturelles de Vevey-Montreux a organisé la visite de la réserve scolaire des Tréflons sur la commune de Puidoux.
Sous la conduite de Gilbert Bavaud, enseignant et ornithologue, d’Annelise Dutoit, botaniste, et de Valérie Badan, ornithologue, une vingtaine d’enfants et une dizaine d’adultes sont venus découvrir la richesse naturelle de cette petite réserve qui a une grande histoire…!
Il faut remonter en 1981 pour assister à la naissance de cette réserve sous l’impulsion de Jean-Paul Gaillard, enseignant à Puidoux, au lieu-dit Les Tréflons, sur des terrains repris par la commune de Puidoux à l’issue de la construction de l’autoroute A9.
Un étang fut creusé et revêtu avec de l’argile provenant du chantier de l’EPFL à Ecublens. 300 plants d’arbres de différentes espèces furent plantés pour former de nouvelles haies.
Le WWF, la Ligue vaudoise pour la protection de la nature et la commune de Puidoux participèrent activement et financièrement aux travaux, ainsi que les élèves de Puidoux et Chexbres.
La mare fait le bonheur des batraciens, des punaises aquatiques, des bêtes à coquilles, des coléoptères, des libellules, des crustacés, des vers et autres extraterrestres. Sans oublier la menthe aquatique, la renoncule, l’iris faux-acore, le myriophylle, la laîche, le nénuphar, le jonc, le rubanier, le cornifle et bien sûr le roseau.
Aujourd’hui, les haies ont bien grandi et ces arbres accueillent des nichoirs pour les oiseaux.
C’est dans cet endroit idyllique au bord du Forestay que Daniel Bourloud, municipal à Puidoux, a versé l’apéritif aux jeunes et moins jeunes qui lui en sont reconnaissants, non seulement pour le liquide apporté, mais surtout pour le soutien communal qui permet aux élèves de profiter encore longtemps de ce milieu enrichissant les connaissances naturelles.