Une rencontre étonnante

Ana Cardinaux-Pires | Lorsqu’on se promène la journée aux alentours de chez soi on s’attend à rencontrer ses voisins ou d’autres personnes.
Ce jour-là, c’est plutôt une rencontre étonnante qui m’attendait.
C’était un après-midi de dimanche, je descendais un chemin en pente quand je vois arriver tranquillement une bête (sauvage). Prenant les jambes à mon cou, je suis retournée en courant à la maison, pas parce que j’avais peur, mais pour prendre l’appareil photographique.
En revenant l’animal avait changé d’avis et descendait, nonchalant. J’en ai profité pour faire plusieurs clichés de sa longue queue touffue, mais soudain, il revient sur ses pas et se dirige vers moi.
Le rêve quoi, de pouvoir le photographier de si près. A quelques pas il toussote, je lui demande s’il est souffrant (bon, je n’allais pas lui demander s’il comptait changer de caisse maladie); il faut dire que je me prenais déjà pour Kevin Kostner dans le film «Danse avec les loups», sauf que devant moi un renard m’observait; il n’était pas là pour mes «beaux yeux» mais pour le poulailler qui se trouvait de l’autre côté de la route, où ce beau spécimen s’est dirigé en me narguant de son regard rusé, que vous pouvez admirer sur la photo ci-dessous…